FIFA: Blatter accablé par un rapport de la police suisse

RMC Sport

La police suisse soupçonnait Sepp Blatter d'avoir signé un "contrat défavorable" à la FIFA avec l'Union caribéenne de football, alors dirigée par le sulfureux homme politique trinidadien Jack Warner, inculpé pour corruption par la justice américaine. Mais en dépit de ce rapport d'enquête, obtenu mercredi par l'AFP, l'ancien patron du football mondial a bénéficié d'un abandon des poursuites de la justice suisse sur ce volet.

Résilié en 2011, ce contrat octroyait les droits télévisés des Mondiaux 2010 et 2014 à la CFU pour 600.000 dollars (536.000 euros), une somme jugée en-deçà du prix du marché. "M. Blatter a davantage agi pour les intérêts de M. Warner que pour ceux de la Fifa", estiment les enquêteurs dans des rapports finalisés entre décembre 2019 et janvier 2020. "En ne faisant pas valoir une réclamation de la Fifa contre la CFU lorsqu'il a pris connaissance du montage illicite de sous-licence, M. Blatter a accepté que M. Warner s’enrichisse donc illicitement aux dépens de la Fifa", ajoutent les enquêteurs. Le préjudice de la FIFA a alors été estimé à environ 3,48 millions d'euros.

Pour autant, le Ministère public de la Confédération helvétique (MPC) a confirmé début avril qu'il n'avait pas l'intention de poursuivre le président déchu de la Fédération internationale de football, âgé de 84 ans, pour l'octroi de droits télévisés à l'Union caribéenne de football.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Blatter toujours inquiété pour son paiement...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi