La FIFA demande aux participants à la Coupe du monde de se concentrer sur le football

Gianni Infantino aux côtés du Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani. (F. Faugère / /L'Équipe)

« S'il vous plaît, ne laissez pas le football être entraîné dans toutes les batailles idéologiques ou politiques qui existent », peut-on lire dans une lettre signée par le président de la FIFA Gianni Infantino aux équipes qualifiées pour la Coupe du monde.

À deux semaines du début de la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre), le président de la FIFA Gianni Infantino et la secrétaire générale Fatma Samoura ont envoyé un courrier à toutes les nations participantes pour leur demander de se concentrer sur le football et de ne pas s'occuper des différentes polémiques concernant le pays organisateur, comme les droits des LGBT + ou les préoccupations concernant le traitement des travailleurs migrants.

« Nous savons que le football ne vit pas dans son monde et nous sommes également conscients qu'il existe de nombreux défis et difficultés de nature politique partout dans le monde, est-il écrit dans la lettre que le média anglais Sky Sports a pu consulter. Mais s'il vous plaît, ne laissez pas le football être entraîné dans toutes les batailles idéologiques ou politiques qui existent. »


lire aussi

Le Qatar refuse la création d'un fonds d'indemnisation pour les travailleurs migrants

La semaine dernière, les internationaux australiens avaient dénoncé les « souffrances » endurées par les travailleurs migrants qui ont construit les infrastructures et demandé la décriminalisation des relations avec des personnes de même sexe et « une solution concrète » pour ceux dont les droits ne sont pas respectés. De leur côté, les Danois ont annoncé se rendre à la Coupe du monde sans leurs familles pour protester contre le bilan du pays en matière de droits de l'Homme.

Dans la lettre, Infantino écrit aussi : « À la FIFA, nous essayons de respecter toutes les opinions et croyances, sans donner de leçons de morale au reste du monde. L'une des grandes forces du monde est en effet sa diversité même, et si l'inclusion signifie quelque chose, cela signifie le respect de cette diversité. Aucun peuple, aucune culture ou nation n'est "meilleur" qu'un autre. Ce principe est la pierre angulaire du respect mutuel et de la non-discrimination. Et c'est aussi l'une des valeurs fondamentales du football. Alors, s'il vous plaît, souvenons-nous tous de cela et laissons le football prendre le devant de la scène. »

Le président de la FIFA assure que tout le monde sera le bienvenu au Qatar « quels que soient son origine, sa religion, son sexe, son orientation sexuelle ou sa nationalité ».


lire aussi

Le Qatar ne demandera pas le statut marital des femmes pour les soigner