Fifa: Gianni Infantino, à la recherche d’un consensus sur un Mondial tous les deux ans

·2 min de lecture

La Fifa tentera de trouver un consensus sur l'organisation de la Coupe du monde tous les deux ans à temps pour un sommet mondial virtuel le 20 décembre, a déclaré ce mercredi 20 octobre Gianni Infantino lors d’une conférence de presse.

Les 211 fédérations nationales membres seront réunies en visioconférence. Le sommet aura pour « objectif de parvenir à un accord » sur le calendrier international, et la répartition des fenêtres internationales et des périodes où les joueurs sont à disposition de leurs clubs, assure la Fifa.

Le président de l'instance dirigeante du football mondial a indiqué qu'il y avait des opinions très différentes sur l'idée provenant de différentes régions du monde. Infantino a déclaré qu'il pensait qu'il était possible de parvenir à une position commune. « Cela doit être notre objectif principal : parvenir à un consensus », a-t-il lancé.

La Fifa n'est pas « l'ennemi du football »

Selon Infantino, jusqu'à présent, la Fifa n'avait pas demandé aux pays s'ils étaient d'accord ou non avec les propositions, mais les avait simplement présentées pour déclencher la discussion. « Nous n'allons changer les choses que si nous sommes complètement convaincus que ce sera bénéfique pour tout le monde », a indiqué Infantino qui a également suggéré que les jours d'un pays organisant une Coupe du monde à lui seul étaient comptés. Depuis l'édition inaugurale en 1930, la Coupe du monde se joue tous les quatre ans, hormis les annulations pendant la Seconde Guerre mondiale.

La veille, Gianni Infantino avait déclaré aux dirigeants européens du football que son instance dirigeante n'était pas « l'ennemi du football », tout en affirmant que des Coupes du monde biennales étaient nécessaires pour maintenir l'intérêt des jeunes pour le sport à un moment où ils « courent après » de plus en plus d'autres activités.

L'Associated Press avait obtenu un enregistrement d'Infantino s'exprimant mardi lors d'une réunion fermée aux médias, où les associations membres de l'UEFA avaient exprimé leur opposition à son projet de doubler la fréquence des Coupes du monde. Infantino avait été interpellé par les présidents des fédérations nationales sur les dommages qui seraient causés non seulement aux compétitions de clubs, mais aussi aux équipes nationales si la Fifa réorganisait radicalement le jeu international malgré l'opposition européenne.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles