La Fifa va imposer un congé maternité pour les footballeuses

AFP
·1 min de lecture

Une révolution dans le ballon rond. Un an après le succès du Mondial féminin de football, les lignes semblent bouger pour les footballeuses. La Fifa entend mieux protéger les joueuses enceintes et imposer un congé maternité à ses 211 pays membres, nouvelle étape dans la professionnalisation de la discipline. "Nous voulons voir plus de femmes jouer au football, et en même temps avoir une famille", a expliqué à plusieurs journalistes Sarai Bareman, responsable du football féminin au sein de l'instance mondiale, jeudi lors d'une conférence téléphonique.

Alors que la plupart des footballeurs de l'élite cumulent sans difficulté haut niveau et enfants, une carrière féminine reste souvent synonyme de renoncement ou report de la maternité, à l'exception de quelques pays pionniers dont les Etats-Unis. La Fifa a donc annoncé qu'elle proposerait lors de son Conseil de décembre une série de mesures applicables à partir de 2021 à ses 211 fédérations membres, qui offrent pour l'heure des garanties très inégales selon le droit et les pratiques locales.

Les clubs engagés au niveau international - donc placés sous la juridiction de l'instance de Zurich - devront proposer un congé maternité "d'au moins 14 semaines, dont huit après la naissance", rémunéré "au...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi