Fin de série pour les Denver Nuggets, Zion Williamson ramène les New Orleans Pelicans en tête à l'Ouest

Zion Williamson a signé un retour fracassant pour les New Orleans Pelicans mercredi soir. (Stephen Lew/Usa today sports)

Pendant que les New Orleans Pelicans s'imposaient d'un point à domicile contre les Minnesota Timberwolves (119-118), grâce à un immense Zion Williamson (43 points), les Denver Nuggets s'inclinaient à Sacramento (126-127) laissant ainsi le leadership de la conférence Ouest aux « Pels ».

La bagarre pour le trône à l'Ouest : les Pelicans, d'un pointSans leur superstar Zion Williamson, les New Orleans Pelicans avaient plutôt bien tenu la distance : trois victoires consécutives, et le maintien dans le haut du panier de la Conférence Ouest, à lutter pour la première place. Le retour de l'imposant intérieur a bien failli briser la dynamique des siens, mais les « Pels » s'en sont sortis, face aux Minnesota Timberwolves (119-118), sur un lancer franc de Williamson. Après un temps mort pris avec 4 secondes à jouer, Anthony Edwards (27 points) a lui manqué le tir de la gagne pour les Loups.

« Les gens se souviennent des gagnants, » souriait le joueur de 22 ans, qui validait en même temps que la victoire la soirée la plus prolifique de sa carrière : 43 points (à 14 sur 21 au tir). Et puisqu'un bonheur arrive rarement seul, son équipe a profité du faux pas des Denver Nuggets chez les Sacramento Kings (126-127) pour reprendre le leadership de la conférence Ouest, avec un bilan identique à celui de la franchise du Colorado (22v-12d).

lire aussi : La nuit des Bleus : Kilian Hayes expulsé, Gobert neutralisé

En Californie, Nikola Jokic (40 points, 7 rebonds, 6 passes) et consorts se sont également inclinés au bout du temps réglementaire, sur un lancer franc signé du réserviste Malik Monk (33 points). Victime d'une fracture au pouce droit (il est gaucher), Domantas Sabonis (31 points, 10 rebonds, 5 passes), aidé de De'Aaron Fox (31 points, 13 passes), a contribué à malmener la défense de Denver, orphelin de Jamal Murray, Bruce Brown et Aaron Gordon pour la rencontre. Un résultat synonyme de fin de série après cinq victoires consécutives.

La lutte à distance entre les deux leaders de l'Ouest se poursuivra vendredi : face à Miami pour les Nuggets tandis que New Orleans recevra les Philadelphia Sixers.

Le coup de mou : Phoenix au ralentiLa nouvelle de la perte de Devin Booker pour quatre semaines, après avoir rechuté à Noël d'une blessure à l'aine, n'a clairement pas aidé les Phoenix Suns à garder la tête haute. Diminués non seulement par l'absence de leur maître à jouer, mais également de Landry Shamet (tendon d'Achille), les hommes de Monty Williams ont laissé les Washington Wizards les maîtriser de bout en bout mercredi soir (102-127). Hormis le premier panier du match, les Suns n'ont plus mené de la rencontre, quasiment pliée à l'issue du premier quart (36-21). Les visiteurs sont certes revenus à une possession en fin de troisième quart, mais l'impossibilité de contenir le Japonais Rui Hachimura (30 points en sortie de banc) et l'extrême adresse des Wizards (57,3 % au tir) ont fini par faire basculer la rencontre.

lire aussi : Dix à la suite pour les Nets

Avec trois défaites sur les quatre derniers matches, Phoenix chute ainsi à la cinquième place de la Conférence Ouest et se retrouve plus menacé par les équipes censées participer au futur play-in qu'à lutter pour les quatre premiers spots. À l'Est, Washington semble en plein renouveau. Après dix défaites de rang, la franchise de la capitale américaine vient d'enchaîner trois succès, soit quatre en cinq matches. Ils comptent deux revers de plus (15v-21d) que les Chicago Bulls, dixièmes (15v-19d).

La phrase : « Je suis un gagnant, et je veux gagner »Comme un écho raté à la déclaration de Zion Williamson : LeBron James, interrogé sur son envie de prolonger sa carrière de quelques années encore, martelait son objectif : « Je suis un gagnant, je veux gagner, je joue pour gagner des titres. » Et d'ajouter : « Je ne veux pas achever ma carrière sur ce niveau, d'un point de vue collectif. » Le « King » était un peu trop seul mercredi soir (27 points, 9 rebonds, 6 passes) pour espérer dominer le Miami Heat, qui s'est aisément défait des Los Angeles Lakers (112-98). Avec un bilan de 14 victoires pour 21 défaites, les Angelins sont 13e à l'Ouest, et ne comptent que 4 victoires d'avance sur Houston, bon dernier.

lire aussi : Toute l'actualité NBA