Fin du streaming illégal, parité dans les instances... les détails de la proposition de loi sur la démocratisation du sport

Hortense Leblanc
·1 min de lecture

• Inciter les Français inactifs

Selon une étude Eurobaromètre, citée dans la proposition de loi, 42 % des Français déclarent ne jamais faire de sport. "Nous voulons faire en sorte que ces personnes puissent ressentir le besoin, l’envie de pratiquer une activité physique, et qu’ils ne se retrouvent pas confrontés à un manque de temps, d’espaces, ou d’accompagnateurs", explique Céline Calvez, rapporteur de la proposition de loi.

Plusieurs articles visent à rendre l’accès aux équipements sportifs plus faciles à tous, dont le premier, qui propose "d’intégrer le sport dans les missions des établissements sociaux et médico‑sociaux (ESMS)". Selon la députée LREM, "il est important que résident des EHPAD, les personnes en situation de handicap, ou les jeunes placés dans les foyers de l’aide sociale à l’enfance puissent accéder davantage à une offre sportive pour s’entretenir".

• Faciliter l’accès aux infrastructures sportives

La suite de la proposition de loi entend exploiter au maximum les infrastructures sportives. "Il faut regarder comment les équipements sportifs des établissements scolaires peuvent servir aux élèves, mais aussi à d’autres publics en dehors des heures de cours, pour les mettre...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi