Finale de C1 Liverpool-Real Madrid : une remise en question est impérative

La dernière fois que des "Open the gate" avaient autant retentis, c'était dans Game of Thrones. Devant les grilles du Stade de France, ils sont encore des centaines, entassés comme des sardines, attendant désespérément de voir les portes métalliques s'ouvrir pour enfin assister à la finale de Ligue des Champions. Des dizaines, sans billets, sont passés sans retenue au-dessus des grilles, d'autres essuient encore les larmes de gaz lacrymogènes utilisés à foison. "J'ai vu des enfants, des personnes âgées, se faire gazer", jure Ronan Evain, directeur de Football Supporters Europe, association représentative des supporters sur le Vieux Continent. Les images du chaos épousent déjà la viralité des réseaux sociaux, le coup d'envoi a été retardé de trente-six minutes et certains n'arrivent à leur siège qu'à la mi-temps.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles