Comment la finale du championnat haïtien a tourné au drame

SO FOOT
·1 min de lecture

En général, une finale se termine par des scènes de liesse et de joie. Les gagnants font la fête pendant que les perdants se prennent la tête à deux mains. Mais ce dimanche 10 janvier, à Haïti, la finale du championnat opposant l'Arcahaie FC, vainqueur du championnat d'ouverture en 2019, et le Violette AC, dont le dernier sacre remonte à 1999, s'est ponctué de la pire des façons. Par des scènes de guerrilla et de violence inouïe, qui ont entraîné la mort de deux personnes, l'une d'elles étant un jeune supporter de 22 ans, tué par une balle tirée par la police présente sur les lieux.

Mais comment en est-on arrivé là ? Manoel Nelson, journaliste haïtien pour Leagues Sport Plus, lui-même blessé ce dimanche, tente de rembobiner le fil. "C'était déjà un match désagréable à l'aller. Les joueurs se disputaient beaucoup, et le public avait déjà lancé des pierres et des bouteilles vers le terrain." Une version presque édulcorée, la… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com