Florence Hardouin attend réparation de la part de la FFF

RMC Sport est en mesure de confirmer les informations du Monde selon lesquelles Florence Hardouin a porté plainte contre Noël Le Graët pour "harcèlement moral et sexuel". Elle avait envie depuis longtemps d’attaquer son ancien président mais c’est son audition dans le cadre de l’enquête préliminaire pour "harcèlement moral et sexuel" contre le Breton qui l’a incité à passer l’acte.

Dans les prochaines semaines, une deuxième audition est programmée, durant laquelle elle doit donner plus de détails sur le rôle de chacun, les alertes et l’absence d’action au sein de la FFF après le signalement de harcèlement. D’autres victimes seront aussi entendues.

Un recours aux Prud’Hommes en parallèle

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

En parallèle, comme indiqué par le Monde, Florence Hardouin, qui a déposé un recours devant les Prud’Hommes pour obtenir réparation concernant son départ de la FFF, a engagé des négociations directes avec la Fédération. Elles s’annoncent rudes car l’ancienne directrice générale réclame 2,5 millions d’euros.

Après son infarctus, qui avait engendré une hospitalisation, au moment de son départ de la FFF, Florence Hardouin va aujourd’hui mieux physiquement. "Et son ressentiment envers la FFF s’est transformé en colère. Elle est en mode combat et ne lâchera rien. Ça prendra 2, 3, 4, 5 ans s’il le faut mais elle ira jusqu’au bout. Elle a besoin de cette réparation", confie une proche. Dans ce contexte, elle se refuse à prendre, pour le moment, la parole. Et même si elle fait un rejet du foot aujourd’hui - "c’est sans doute provisoire", parie son entourage - elle reste ouverte à toutes opportunités dans le monde du sport, qu’elle connaît bien, ou dans un tout autre secteur d’activités.

Article original publié sur RMC Sport