Florentino Pérez, roi des silences

SO FOOT
·1 min de lecture

Lundi soir à la télévision espagnole, on vit un spectacle formidable. Il était à peu près minuit quand sur nos écrans apparut la mine fatiguée de l'homme aux célèbres chemises bleu clair. Manifestement incommodé par la bande-son angoissante incrustée en fond musical, il esquissa une moue dubitative au moment précis où, assis sur un énigmatique cube gris comme sur un trône de carton, il apparut en majesté. Josep Pedrerol, présentateur mythique de l'émission El Chiringito (bruyante héritière du nom moins tonitruant Punto Pelota) et dont on peine encore à comprendre, huit ans plus tard, le canal de diffusion et la logique éditoriale, avait l'air fier comme un pape de son "exclusivité mondiale". Silence en plateau. Florentino va parler. Le spectacle va commencer.

D'abord, satisfait de son meublé provisoirement vidé de ses bruyants locataires pour l'occasion, le journaliste fait le tour du propriétaire "Voilà…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com