Foot - Étranger - Bleus de l'étranger : Martial revit, Lloris au supplice

L'Equipe.fr
Tottenham évoluera à Wembley la saison prochaine en attendant la livraison du nouveau stade.

Si Anthony Martial et Antoine Griezmann notamment se sont mis en évidence ce week-end, d'autres Bleus comme Hugo Lloris et Olivier Giroud n'ont pas été autant en réussite.Les tops : Griezmann et Martial en verveCette semaine encore, en Espagne, Antoine Griezmann figure parmi les joueurs français qui ont réussi leur week-end. Buteur avec l'Atlético de Madrid lors de la victoire de l'Atlético de Madrid, samedi à Barcelone contre l'Espanyol (1-0), l'attaquant français a signé sa seizième réalisation de la saison, qui est aussi le centième but de sa carrière en Liga. Il s'agit du deuxième Français à atteindre ce chiffre après Karim Benzema, qui en a marqué 120. Après avoir beaucoup couru et pressé ses adversaires dans un match fermé, l'ancien de la Real Sociedad a été récompensé en marquant d'une belle reprise de volée dans un angle fermé (73e). Grâce à son gros travail et sa réussite, les Colchoneros confortent leur troisième place.En Allemagne, Ousmane Dembélé s'est aussi encore montré décisif. Le jeune international tricolore (19 ans) a délivré sa onzième passe décisive en Championnat, lors de l'important succès de Dortmund à M'Gladbach (3-2), samedi. À la réception, pour la neuvième fois cette saison, c'est Pierre-Emerick Aubameyang qui en a profité. L'ancien Rennais s'est montré comme souvent très actif, multipliant les offrandes pour ses partenaires, qui n'ont pas fait fructifier son travail. Il aurait aussi pu marquer en début de rencontre (12e), mais le gardien adverse s'est interposé. Ce qui n'a pas empêché son équipe de remonter provisoirement sur le podium.En Angleterre, Anthony Martial, N'Golo Kanté et Yohan Cabaye se sont particulièrement distingués. De retour comme titulaire sur le côté gauche avec Manchester United, lors du succès des Red Devils (2-0) ce dimanche à Burnley, l'ancien Monégasque a donné raison à José Mourinho de faire confiance à nouveau. Car il a non seulement ouvert le score (21e), mais aussi fait beaucoup d'efforts tout au long de la rencontre. Samedi en demi-finales de la Cup, le milieu de Chelsea a aussi grandement contribué à la qualification des Blues en finale, aux dépens de Tottenham (4-2). Toujours aussi propre à la récupération, il a notamment été à l'origine du deuxième but de son équipe, en servant Victor Moses qui a obtenu un penalty. Enfin lors de la victoire de Crystal Palace à Liverpool (2-1), l'ancien Parisien s'est montré décisif en offrant le premier but à Benteke (42e). Mais pas seulement. Très en vue dans ses prises de balle et ses initiatives, il a apporté de la sérénité dans le jeu des Eagles.Les flops : Lloris et Giroud dans un jour sansIl est rarement présent dans cette catégorie, mais samedi, Hugo Lloris n'est vraiment pas apparu au meilleur de sa forme. Le gardien de Tottenham a encaissé quatre buts dans la défaite de son équipe en demi-finales de la Cup contre Chelsea (2-4). Si sa responsabilité n'est pas engagée sur le penalty de Willian, elle l'est beaucoup plus sur le coup franc direct du Brésilien. Quant aux frappes de Hazard et Matic, le portier des Bleus n'a pas été capable de les repousser non plus.Toujours en Cup, lors de l'autre demie remportée par Arsenal aux dépens de Manchester City (2-1 a.p.), Gaël Clichy et Olivier Giroud n'ont pas brillé par leurs fulgurances. Si l'attaquant a fini par se qualifier avec les Gunners, il a été remplacé par Danny Welbeck (83e), alors que les siens n'avaient pas encore fait la différence. Lorsqu'il était sur la pelouse, le buteur ne s'était pas créé la moindre occasion, à l'inverse de son remplaçant, souvent dangereux en très peu de temps. Le latéral gauche des Citizens est lui fautif sur le deuxième but d'Alexis Sanchez (101e). En retard au marquage, il n'a pas pu éviter le Chilien de marquer de près.En Italie enfin, Geoffrey Kondogbia a sombré comme son équipe lors de la défaite de l'Inter Milan à la Fiorentina (4-5). Le milieu intériste a commis beaucoup de fautes. Si dans le pressing et à la récupération, il s'est montré intéressant, lorsqu'il a dû utiliser le ballon, cela s'est avéré beaucoup plus compliqué pour lui.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages