Le foot absorbe 50% du sponsoring des clubs en France, le rugby 25%

Thomas
·2 min de lecture
Sponsoring France
Le sponsoring en France est un secteur qui pèse et qui ne profite pas qu’au monde professionnel.

C’est un secteur qui pèse en France, pour les seuls deniers du secteur privé, 2,5 milliards d’euros. Quoi ? Celui du sponsoring sportif, d’après une étude menée conjointement par Sporsora et KPMG. Le gâteau est énorme, mais n’est pas partagé à parts équitables ni entre les univers amateurs et pros, ni d’une discipline à l’autre, pas plus que pour les clubs d’un même championnat.

Foot et rugby concentrent 75% du sponsoring de clubs

L’étude ne distingue pas les détails de chacun, elle donne une vision globale des partenariats commerciaux dans le sport en France, en pointant un peu plus l’accent sur le football et le rugby, car c’est là que l’activité est la plus forte ; sur un marché à 870 millions d’euros, le ballon rond absorbant 50% du sponsoring de clubs, contre 25% pour l’ovale, 7% pour le cyclisme, 6 pour le basket et 5% pour le hand…

Moins de 1% des contrats de clubs dépassent le million d’euros

S’il est plus souvent question des contrats les plus chers, à l’exemple de ceux passé par le PSG, avec ses deux commanditaires premium, Nike et le groupe Accor, les montants à 1 millions d’euros ou plus représentent moins de 1% des 5562 contrats de sponsoring des clubs du foot professionnel, en France. Pour le rugby, il est surtout relevé que 92% des sponsors, soit une écrasante majorité, sont des PME.

Une part plus conséquente pour le sport amateur que les clubs pro

L’étude, enfin, montre que le sport amateur concentre plus (40%), des 2,5 milliards d’euros du sponsoring en France, que les clubs professionnels (36%), le reste revenant aux fédérations à 9% et 7% aux événements récurrents.