Foot - Affaire sextape - Angot, Zouaoui, Houass, Zenati, Benzema : qui sont les cinq hommes condamnés dans l'affaire de la sextape ?

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cinq hommes ont été condamnés en première instance dans l'affaire de la sextape. Ils étaient soupçonnés d'avoir fait chanter Mathieu Valbuena à l'automne 2015. Axel Angot, le récupérateur Reconnu coupable de tentative de chantage et abus de confiance. C'est lui qui a récupéré la « sextape » de Mathieu Valbuena et l'a montrée à Mustapha Zouaoui avec l'espoir d'en tirer un certain profit et de rembourser une dette de 25 000 euros. Condamnation : deux ans de prison. Peine aménagée par un juge d'application des peines Mustapha Zouaoui, le « cerveau » Reconnu coupable de tentative de chantage en récidive légale. Proche d'Axel Angot, il était considéré par la justice comme le « cerveau » de l'affaire. C'est lui qui aurait fomenté les différents plans qui devaient aboutir à une forme de dédommagement.

Condamnation : deux ans et demi de prison, avec mandat d'arrêt. Peine non aménageable. 3 000 euros d'amende. Younes Houass, le « maître-chanteur » Reconnu coupable de tentative de chantage. Les enquêteurs l'ont présenté comme le « maître-chanteur ». C'est lui qui a pris contact avec Mathieu Valbuena et discuté avec « Lukas », le policier qui s'est présenté comme l'homme de confiance du joueur. Condamnation : 18 mois de prison avec sursis. Karim Zenati, l'ami d'enfance Reconnu coupable pour tentative de chantage en récidive légale. Voyant que Houass n'obtenait rien de ses discussions, Zouaoui s'est rapproché de Karim Zenati, avec l'espoir que ce dernier, ami d'enfance de Karim Benzema, soit plus efficace. Condamnation : 15 mois de prison ferme. Peine aménagée par un juge d'application des peines. 3 000 euros d'amende. Karim Benzema, le coéquipier Reconnu coupable de complicité de tentative de chantage. Il a rencontré Zouaoui, à Madrid, lors d'un déjeuner durant lequel il a appris l'existence de la « sextape ». Pour aider Zenati, chargé de régler le problème, l'attaquant du Real Madrid a accepté d'aborder le sujet avec Valbuena, à Clairefontaine, tentant de le convaincre de se tourner vers Zenati. Condamnation : 12 mois de prison avec sursis. 75 000 euros d'amende.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles