Foot - ALG - Andy Delort veut faire une pause avec l'Algérie, selon son sélectionneur Djamel Belmadi

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Très agacé en conférence de presse ce jeudi, Djamel Belmadi a expliqué que son attaquant Andy Delort veut mettre la sélection algérienne entre parenthèses pour se concentrer sur sa nouvelle équipe, Nice. La non-sélection d'Andy Delort pour le prochain rassemblement des Fennecs en avait surpris plus d'un, l'attaquant niçois étant très performant avec sa nouvelle équipe depuis son transfert fin août (deux buts et une passe décisive en cinq rencontres). À son poste, Djamel Belmadi avait préféré retenir des joueurs tels qu'Adam Ounas ou encore Islam Slimani. Présent en conférence de presse, ce jeudi, le sélectionneur algérien a expliqué qu'il ne s'agissait pas d'un choix sportif mais d'une décision du joueur lui-même, qui souhaite se focaliser sur Nice. « Il y a un petit mois, j'ai reçu une information d'acteurs du football selon laquelle Delort aurait signé un document au moment de sa signature à Nice affirmant qu'il n'irait pas à la CAN. Ça m'a ébranlé mais je me disais 'wait and see' », a-t-il déroulé dans un premier temps. « Il compte privilégier son club et va mettre en pause la sélection pendant un an » Belmadi a par la suite abordé le coeur du problème, à savoir un « message » envoyé il y a quelques jours par l'attaquant de 29 ans qui lui explique « qu'il compte privilégier son club où il doit faire face à la concurrence de Dolberg et Gouiri. Et qu'il va donc devoir mettre en pause la sélection pendant un an. » Une discussion houleuse Ainsi, l'ancien Montpelliérain, qui est international algérien depuis 2019, aurait tiré un trait sur une éventuelle participation à la CAN 2022, qui se déroulera en janvier, alors même que les Fennecs sont champions en titre. Ce qui a provoqué la colère de Belmadi. lire aussi Andy Delort sur sa convocation pour la CAN : « Je n'ai pas dormi de la nuit » « J'ai eu une discussion houleuse avec lui où je l'ai blâmé ainsi que son club. J'ai ensuite discuté avec son directeur sportif qui m'a expliqué qu'il souhaitait que ses internationaux africains ne fassent pas la CAN. Mais c'est oral et ce ne sont que des mots. On n'est pas obligé de l'accepter. C'est un manque de considération envers l'Afrique ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles