Foot - ALG - Les autorités algériennes veulent «en finir» avec les violences dans les stades

L'Equipe.fr
L’Equipe
Sorti dès la 32e minute de jeu, le milieu de terrain du Nacional Potosi (Bolivie) Thiago Santos s'en est violemment pris à son entraîneur.

Foot - WTF - Un joueur vraiment pas content d'être remplacé en Bolivie

Sorti dès la 32e minute de jeu, le milieu de terrain du Nacional Potosi (Bolivie) Thiago Santos s'en est violemment pris à son entraîneur.

Le ministère algérien de l'Intérieur a chargé une commission d'enquête d'examiner les causes des «dérapages dangereux» survenus dans les stades ce week-end.Après un nouveau week-end d'incidents ayant fait une centaine de blessés, le ministère algérien de l'Intérieur a annoncé lundi que des «mesures et décisions fermes» étaient à l'étude pour «en finir» avec les violences récurrentes dans les stades de football.Au moins 104 personnes ont été blessées lors de la demi-finale de la Coupe, vendredi, entre les clubs rivaux de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) et du Mouloudia d'Alger (MCA), marquée par des jets de projectiles dans les tribunes adverses et sur le terrain, et par des affrontements avec les forces de l'ordre.«Définir les responsabilités»Le même jour, un match en retard du Championnat opposant le Mouloudia d'Oran au Chabab de Belouizdad a dû être arrêté par l'arbitre à 12 minutes de son terme, le terrain étant la cible de projectiles avant d'être envahi par des supporters en colère. Une commission d'enquête a été formée pour examiner «les causes de ces dérapages dangereux, définir les responsabilités» et donc «prendre des mesures et des décisions fermes en vue d'en finir avec ce phénomène».

Que lire ensuite

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages