Foot - ALG - Fournier (Nice), après les propos de Belmadi : « C'est mal connaître Andy de penser qu'on peut lui mettre la pression »

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Julien Fournier, directeur du football de l'OGC Nice, nie avoir poussé son attaquant Andy Delort à faire une pause avec la sélection algérienne. En regrettant vivement la décision d'Andy Delort de ne plus jouer avec l'Algérie pendant un an, le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a aussi égratigné le directeur du football de l'OGC Nice, Julien Fournier. « J'ai discuté avec son directeur sportif qui m'a expliqué souhaiter que ses internationaux africains ne fassent pas la CAN. C'est oral. On n'est pas obligé de l'accepter », a assuré Belmadi, qui parle aussi d'un document permettant au club d'empêcher les joueurs de disputer la CAN. « Pour la CAN, il y a la problématique du calendrier, mais chaque joueur est libre ou pas d'y aller ou de ne pas y aller. Ça regarde le joueur » Contacté ce mercredi en fin d'après-midi, Julien Fournier a réagi. « C'est moi qui ai appelé Djamel, on a toujours eu de très bons rapports par rapport à Hicham (Boudaoui) et Youcef (Atal), et on a le souci d'avoir de bonnes relations avec les sélections, nous a confié le directeur du football du Gym. Je savais que Djamel avait eu une discussion houleuse avec Andy, je voulais lui donner la position du club. Si on nous pose la question, évidemment que nous, le club, préférons qu'il reste à Nice plutôt que d'aller à la CAN. Comme la plupart des autres clubs. Mais on a toujours montré le plus grand respect pour l'Afrique et ses sélections, et Djamel parle certainement sous le coup de la colère. Pour la CAN, il y a la problématique du calendrier, mais chaque joueur est libre ou pas d'y aller ou de ne pas y aller. Ça regarde le joueur. » lire aussi Delort explique pourquoi il fait une pause avec la sélection d'Algérie : « C'est le fruit d'une longue réflexion » Fournier nie toute tentative de pression : « C'est mal connaître Andy de penser qu'on peut lui mettre la pression. Ce n'est pas parce que Belmadi dit quelque chose que ça devient la vérité, car Andy est allé au dernier rassemblement. Je comprends aussi sa position. Arrivé à l'âge qu'il a (29 ans), avec la concurrence, je comprends qu'il veuille s'inscrire dans cette compétition au club. Je ne vais pas juger. Égoïstement, ça nous arrange, mais on n'est ni de près ni de loin mêlé à ça. Quant au document signé dont parle Djamel, c'est illégal de signer un tel document, et donc sans valeur. Jamais ça ne nous a effleuré l'esprit, ça serait contraire à tout ce que je dis. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles