Foot - ALL - Allemagne : Hansi Flick soutient Timo Werner, sévèrement critiqué

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le sélectionneur allemand Hansi Flick a pris dimanche la défense de Timo Werner, critiqué pour son manque d'efficacité en sélection et avec son club de Chelsea. « Je ne peux rien changer » à ces critiques, « la liberté d'opinion existe », a déclaré Hansi Flick dimanche, en conférence de presse à la veille du match de qualification à la Coupe du monde 2022 de l'Allemagne en Macédoine du Nord,« mais je peux juste dire que Timo Werner a très bien rempli les tâches qui lui étaient assignées ». Werner a marqué trois buts avec l'Allemagne en septembre, lors de victoires faciles contre le Liechtenstein (2-0), l'Arménie (6-0) et l'Islande (4-0), mais il a manqué plusieurs occasions vendredi contre la Roumanie, alors que l'Allemagne était menée. La Mannschaft s'est finalement imposée 2-1 à la 81e minute grâce à Thomas Müller, entré en jeu à la place de Werner. lire aussi Neuer de retour à l'entraînement, pas Rüdiger Également présent devant la presse, Serge Gnabry a volé lui aussi au secours de l'attaquant de Chelsea : « Nous connaissons la situation. Quand un attaquant ne marque pas toujours, les critiques arrivent. Mais nous sommes derrière Timo. Il a bien travaillé lors du dernier match, il lui a manqué un soupçon de chance. Il se donne à fond, c'est le plus important. » Hansi Flick « Nous parlons de Werner, un attaquant qui a d'énormes qualités » « Timo n'est pas Lewandowski et n'est pas un avant-centre classique », a poursuivi le joueur du Bayern, « mais il a ses qualités, il est rapide et il sait marquer des buts ». « Il crée beaucoup d'espaces, il a un peu de malchance au moment du tir au but », a complété Hansi Flick, « mais nous parlons de Werner, un attaquant qui a d'énormes qualités ». Interrogé sur les soupçons de plongeon contre son attaquant, qui avait obtenu contre la Roumanie un penalty retiré après arbitrage vidéo, Flick les a trouvées « injustes » : « Il suffit d'un léger contact pour perdre l'équilibre. Et les arbitres ont débattu pendant cinq minutes avant de prendre leur décision. Nous, l'équipe, nous sommes là pour nous soutenir les uns les autres, c'est notre état d'esprit. » Flick a par ailleurs appelé la presse allemande à plus de solidarité : « Ce serait bien si on soutenait simplement notre équipe nationale, j'aimerais que ça change. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles