Foot - ALL - En Allemagne, Joachim Löw entrouvre la porte au retour des « anciens » en sélection

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le sélectionneur de l'équipe d'Allemagne Joachim Löw, sous le feu des critiques après des performances décevantes, a pour la première fois ouvert la porte à un possible retour des « anciens », comme Thomas Müller ou Mats Hummels, lors de l'Euro (11 juin-11 juillet). Il y a sûrement un équivalent allemand à l'expression « manger son chapeau » : Joachim Löw semble sur le point de revenir sur sa décision de mettre à l'écart de la sélection allemande des « anciens » comme Thomas Müller ou Mats Hummels pour l'Euro (11 juin-11 juillet). Critiqué après des contre-performances, notamment un 6-0 encaissé en novembre dernier en Espagne, le sélectionneur a pour la première fois ouvert la porte à leur possible retour au sein de la Mannschaft. « Lorsqu'on entame un renouvellement on ne doit pas l'interrompre et revenir complètement en arrière », a-t-il commencé au micro de la chaîne de télévision publique ARD, à propos de son choix, dans le sillage de la Coupe du monde manquée en Russie en 2018 (élimination dès la phase de groupes), d'écarter plusieurs anciennes gloires pour miser sur une nouvelle génération. Mais « la réalité est que la pandémie nous a privés de presque une année » de préparation « et donc on peut vraiment se demander à présent s'il ne faudrait pas interrompre ce renouvellement au cas où cela deviendrait absolument nécessaire », a-t-il poursuivi. Rappelés au plus tôt en mai Ces propos sonnent comme un début de volte-face pour Löw, sous pression des médias dans son pays pour réintégrer Thomas Müller et Jérôme Boateng, les deux stars du Bayern vainqueur de la dernière Ligue des champions et qui effectuent une saison 2020-2021 remarquée, ainsi que le défenseur central de Dortmund Mats Hummels. Le trio avait été évincé sans ménagement par Joachim Löw en mars 2019. Löw a indiqué vouloir prendre une décision en mai et ne pas envisager le retour du trio le mois prochain pour le début des matches de qualification pour le Mondial 2022 au Qatar. Des joueurs comme Müller, Hummels ou Boateng pourraient être, si nécessaire, « rapidement intégrés » : « Nous en sommes parfaitement conscients, nous le savons au sein de l'équipe nationale, ce ne serait pas un problème ».