Foot - ALL - Le Bayern Munich a surclassé le Borussia Dortmund dans le Klassiker allemand

L'Equipe.fr
Adversaire de Monaco en Ligue des champions mardi, le Borussia Dortmund a pris l'eau chez le Bayern Munich avec une lourde défaite (4-1). Franck Ribéry a été buteur et passeur.

Le match : 4-1

Le Klassiker a confirmé samedi tout ce qui fait le charme du foot allemand : des équipes qui attaquent sans arrière-pensée et des buts qui volent en escadrilles. Il a surtout prouvé que le Bayern n'avait pas de rival cette saison en Bundesliga : contre Dortmund, il avait déjà inscrit deux buts, grâce à une reprise de volée de Ribéry (4e) et un coup franc de Lewandowski (10e).

Positionné très haut , le milieu de terrain de Carlo Ancelotti (Alonso, Alcantara, Vidal) a étouffé son adversaire. Devant, Robben s'est régalé sur son aile droite, en multipliant les frappes jusqu'à s'offrir un but (3-1 , 49e). Robert Lewandowski a doublé Pierre-Emerick Aubameyang au classement des buteurs (26 buts contre 25), en transformant un penalty (69e), juste avant de sortir l'épaule en vrac.

Que retenir pour Dortmund avant de recevoir Monaco ? Que face à une équipe aussi menaçante offensivement, il faudra plus de cohérence dans l'équipe au moment du pressing. L'ancien Lorientais Guerreiro a un peu relancé le match d'une superbe frappe (2-1, 20e) mais en défense les joueurs de Tuchel ont trop souffert, à l'image de Bartra, perdu contre Robben. Avant de retrouver le Real Madrid, le Bayern peut être serein : avec 10 points d'avance sur Leipzig, il se dirige vers un cinquième titre d'affilée.

Le joueur : la Ferrari Ribéry

Carlo Ancelotti avait raconté dans le dernier JDD  comment il justifiait auprès de Franck Ribéry son faible temps de jeu : «Je lui dis : 'Écoute, tu es comme une Ferrari, et on ne peut pas utiliser une Ferrari tous les jours. Juste les dimanches. On n'est pas dimanche, donc tu ne joues pas !' Il a rigolé.» Sorti du garage samedi, Ribéry est vite monté en régime avec l'ouverture du score sur une reprise spontanée (4e).

Le Français a beaucoup couru, y compris en défense, ce qui a ravi ses supporters. Après la pause, il a servi Robben sur le troisième but, ce qui lui a valu sa neuvième passe décisive de la saison, puis a lancé Lewandowski sur l'action qui s'est finie en penalty (4-1) quelques minutes avant son remplacement (74e). Il y a gagné une bise d'Ancelotti.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages