Foot - ALL - Bundesliga : le Borussia Dortmund assure contre le Hertha Berlin et consolide sa deuxième place

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Même si la créativité offensive n'était cette fois pas au rendez-vous, le Borussia Dortmund a maîtrisé le Hertha Berlin, ce samedi (1-0), pour assurer un peu plus sa deuxième place. Le BVB a désormais quatre points d'avance sur le RB Leipzig. Après son festival à Paderborn dimanche dernier (6-1), le Borussia Dortmund a semblé un peu essoufflé ce samedi dans son Signal Iduna Park. Mais même dans un jour relativement moyen, le BVB a su maîtriser le Hertha Berlin (1-0) et ainsi profiter du faux pas du RB Leipzig contre Paderborn (1-1) pour prendre quatre points d'avance dans la course à la deuxième place, derrière l'intouchable Bayern Munich. Le film de Borussia Dortmund - Hertha BerlinLe classement de la Bundesliga La première période a été assez insipide avec aucune prise de risque de la part des deux camps. Achraf Hakimi a trouvé le petit filet (8e), Thorgan Hazard a dévissé une reprise (21e) et Julian Brandt a frappé au-dessus (23). Le BVB a accéléré après la pause. Cette montée en puissance a commencé par un énorme raté de Jadon Sancho, sur une merveille de ballon en retrait d'Hazard (51e). En se livrant davantage, Dortmund est passé proche de la mauvaise surprise sur un tir trop croisé d'Esswein (56e). Mais Emre Can a évacué ce léger doute en ouvrant le score au terme d'une superbe action (1-0, 58e), avec un petit ballon piqué de Jadon Sancho idéalement remisé de la tête par Julian Brandt. L'équipe de Lucien Favre a ensuite géré son avantage sans s'affoler, mais n'a pas réussi à faire le break, malgré plusieurs opportunités. Jarnstein a notamment réalisé une superbe parade après un festival de l'intenable Sancho, bien relayé par Guerreiro (89e). Avec l'absence de Mats Hummels, suspendu, Emre Can a reculé de son poste habituel de milieu défensif vers la défense à trois de Lucien Favre. L'international allemand n'a pas été resplendissant dans son rôle de libero ce samedi, abusant parfois de la possession du ballon et n'impulsant pas comme il aurait dû les actions du BVB. Mais le joueur recruté à la Juventus Turin cet hiver a débloqué le match d'une frappe pure, en dépassant sa fonction sur l'action pour se positionner à l'entrée de la surface (58e). Il s'agit de sa deuxième réalisation en Championnat sous ses nouvelles couleurs. Can a ensuite pensé obtenir un penalty après sa reprise déviée de la main par Boyata (83e), mais le VAR n'était pas de cet avis. Si la partie a été assez décevante en termes de rythme, l'avant-match restera assurément comme un des moments forts du week-end. Déterminés à se joindre à la série de protestations contre le racisme après la mort aux États-Unis de George Floyd, un homme noir tué par la police à Minneapolis, les 22 joueurs ont posé un genou à terre avant le coup d'envoi, pour une minute de silence, autour du rond central. Même attitude sur le banc et pour les staffs.