Foot - ALL - Dortmund - Lucien Favre (Dortmund) : « C'est très, très bizarre »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Lucien Favre, l'entraîneur de Dortmund vainqueur de Schalke (4-0) pour la reprise de la Bundesliga, retenait le contexte inédit de ce derby disputé à huis clos. Si la reprise de la Bundesliga leur a été favorable, avec un net succès sur Schalke 04 ce samedi (4-0), les joueurs et les dirigeants de Dortmund ont surtout souligné l'ambiance singulière de ce derby de la Ruhr disputé à huis-clos. « Notre public nous manque beaucoup, a avoué Lucien Favre, l'entraîneur du BVB. Il n'y a aucun bruit, tu tires au but, tu fais une super passe, tu marques, et rien ne se passe, c'est très très bizarre. » Impliqué sur les quatre buts de son équipe, l'attaquant Julian Brandt a d'ailleurs rappelé le récent précédent au Parc des Princes, en 8e de finale retour de la Ligue des champions (0-2 le 12 mars, 2-1 à l'aller). « Nous avions un petit avantage, a-t-il avoué, on avait déjà joué à huis clos à Paris et on connaissait cette impression de silence dans le stade. Evidemment, on aurait préféré des conditions normales, mais à la fin, le foot reste le foot et on essaie de prendre du plaisir. » Hans-Joakim Watzke, directeur exécutif du Borussia « Tu traverses ta ville en voiture et il ne se passe absolument rien.. » Hans-Joachim Watzke, le directeur exécutif du Borussia, a lui aussi mis en avant le contexte inédit. « Ça a quelque chose de surréaliste, a réagi le dirigeant. Dans les deux heures avant le match, tu reçois des SMS du monde entier, des gens qui te disent qu'ils vont voir le match à la télé, et ensuite tu traverses ta ville en voiture et il ne se passe absolument rien. Il faut s'habituer. » La reprise de Bundesliga en images Watzke a d'ailleurs renoncé à se rendre dans le vestiaire après le match comme il en a l'habitude, « pour minimiser les risques ». « Nous avons élaboré un protocole que l'étranger nous demande (de partager), parce que les autres pays aimeraient bien l'avoir, a-t-il ajouté. (...) Le fait que nous puissions jouer, c'est aussi grâce à nos dirigeants politiques, qui ont apparemment fait beaucoup de choses correctement, sinon nous ne serions pas dans une meilleure posture que bien d'autres pays. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi