Foot - ALL - Joachim Löw, le sélectionneur de l'Allemagne, encore sous la menace après la déroute contre l'Espagne

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Réuni ce vendredi, le comité directeur de la Fédération allemande devrait demander des explications à Joachim Löw, alors que le sélectionneur avait été conforté après la débâcle contre l'Espagne (0-6). Tout n'est peut-être pas encore réglé pour Joachim Löw. Trois jours après la déroute historique face à l'Espagne (0-6), mardi soir, en Ligue des nations, le sélectionneur de l'Allemagne se retrouve de nouveau en ballottage. Au lendemain de la défaite, Löw (60 ans) avait pourtant été conforté dans ses fonctions par ses deux supérieurs hiérarchiques, le président de la Fédération Fritz Keller ainsi que le directeur du football allemand Oliver Bierhoff, mais c'est justement ce procédé qui ne passe pas : plusieurs hauts responsables de la Fédération (DFB) jugent que le maintien de Löw a entériné de façon unilatérale, lors d'une entrevue éclair entre les trois protagonistes. Löw sommé d'expliquer ses plans ? Ce vendredi après-midi, le comité directeur de la DFB se réunira donc en visio-conférence et la question du sort de Löw y sera abordée, comme révélé par le journal Bild. La plupart des membres entendent obtenir des explications après la plus lourde défaite de la Mannschaft depuis 1931 et souhaitent surtout savoir comment le sélectionneur compte remonter la pente en vue de l'Euro 2021. lire aussi L'Allemagne se cherche une défense La tendance ne serait pas à un limogeage de Löw, mais le sélectionneur pourrait être amené à exposer ses plans dans les prochaines semaines, alors qu'un groupe relevé attend l'Allemagne (avec la France, le Portugal et la Hongrie). Si les gages n'étaient pas jugés suffisants, sa succession pourrait alors être envisagée, et les noms de Stefan Kuntz, l'entraîneur des Espoirs allemands, et de Ralf Rangnick, l'ancien manager de Leipzig, reviennent régulièrement pour un éventuel intérim. En poste depuis 2006, Löw a mené l'équipe nationale à la victoire en Coupe du monde en 2014, avant de connaître une élimination historique au premier tour du Mondial 2018. D'après plusieurs sondages récents, les supporters de foot allemands sont favorables à un départ du sélectionneur, qui ne parvient pas à convaincre malgré le rajeunissement de l'équipe.