Foot - ALL - L'ex-international allemand Kevin Kuranyi annonce sa retraite

L'Equipe.fr
L'Allemand Kevin Kuranyi a annoncé sa retraite, à 35 ans.

L'Allemand Kevin Kuranyi a annoncé sa retraite, à 35 ans.L'attaquant allemand Kevin Kuranyi, qui a totalisé 52 sélections sous le maillot de la Mannschaft et qui était sans club depuis l'été dernier, a annoncé vendredi sa retraite à l'âge de 35 ans. Kuranyi, qui a inscrit 19 buts en sélection nationale, a indiqué sur son site internet qu'il allait «mettre fin à sa carrière», une décision «difficile» à prendre qui intervient au terme «d'un processus de quelques mois».Auteur de 111 buts en 275 matches en Bundesliga, Kuranyi était sans club depuis l'été dernier et son départ d'Hoffenheim. Depuis, il dit avoir eu quelques «autres possibilités» qui n'ont rien donné et affirme n'avoir pas non plus donné suite aux «propositions financièrement attrayantes venues de Russie, du Brésil, du Qatar ou de Chine».Père de deux enfants, Kuranyi explique également n'avoir pas voulu s'éloigner de sa famille, installée à Stuttgart. L'attaquant, qui jouit de la triple nationalité allemande, brésilienne et panaméenne, a d'abord joué en junior dans ces deux derniers pays, avant de percer véritablement à Stuttgart (1997-2005). Il a ensuite joué à Schalke (2005-2010), puis au Dynamo Moscou (2010-2015), avant de rejoindre Hoffenheim.La carrière internationale de Kuranyi, vice-champion d'Europe en 2008 avec la Mannschaft, avait pris fin le 11 octobre 2008 lorsque, non retenu pour un match de qualifications pour le Mondial 2010 face à la Russie, il avait subitement quitté l'encadrement de la Nationalmannschaft à la mi-temps et n'était pas réapparu au moment du départ de l'équipe en bus après le match.Malgré ses excuses, il n'avait plus jamais été rappelé en équipe nationale par le sélectionneur allemand, Joachim Löw. «C'était une situation extrême à l'époque pour moi. C'était pourtant une erreur. Je l'ai regrettée», a indiqué l'ancien international au SID. Il avait déjà eu auparavant des déboires avec l'encadrement de l'équipe nationale allemande lorsque le sélectionneur d'alors, Jürgen Klinsmann, avait décidé de ne pas le retenir pour le Mondial 2006 en Allemagne.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages