Marcus Thuram sanctionné d'une amende record par Mönchengladbach après son crachat

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Après son crachat sur un défenseur d'Hoffenheim samedi, l'attaquant français du Borussia Mönchengladbach a été sanctionné d'un mois de salaire par son club. En attendant la sanction de la commission de discipline.

Le Borussia Mönchengladbach a frappé fort : au lendemain du dérapage de Marcus Thuram qui a craché samedi au visage de Stefan Posch, le défenseur du TSG Hoffenheim (1-2), le club allemand a décidé dimanche de lui infliger une lourde amende, un mois de salaire (soit 150 000 euros) qui sera intégralement reversé à une oeuvre de bienfaisance.

Il s'agit d'une amende record depuis la création de la Bundesliga en 1963. « Ce matin (dimanche), j'ai eu une longue discussion avec Marcus au cours de laquelle il a une nouvelle fois présenté ses excuses (après l'avoir fait dès samedi), a expliqué Max Eberl, le manager général du Borussia. Nous connaissons Marcus, ses parents et son entourage depuis un an et demi et son action ne lui ressemble pas du tout. Il est complètement dévasté. Il m'a dit qu'il a eu une dispute avec Posch, qu'il l'a insulté en français et que dans le feu de l'action, il lui a craché dessus. Il jure ne pas l'avoir fait volontairement. Nous l'avons mis à l'amende et il l'a accepté sans broncher. Marcus a certes commis une grave erreur, mais il conserve tout notre soutien. »

Ce dimanche, lors du décrassage, Thuram avait le masque. Il s'est contenté de quelques soins après avoir vu ses responsables. Si son club dispute mardi son seizième de finale de Coupe d'Allemagne à Elversberg (National 2), il devrait déjà purger son premier match de suspension. Le règlement de la fédération allemande (DFL) stipule en effet qu'« en cas de faute sportive grave, la suspension de matches concerne toutes les compétitions nationales organisées par la DFB et la DFL (Ligue allemande) ».

Entre quatre matches et six mois de suspension

La commission de discipline va se réunir en début de semaine pour annoncer la durée de la suspension de Thuram. Elle devrait osciller entre quatre matches et six mois de compétition. Mais étant donné que l'international français (2 sélections) n'est pas un récidiviste et que son attitude avait été impeccable depuis qu'il a posé ses valises sur les bords du Rhin en août 2019, il risque six matches.

Karl-Heinz Rummenigge, président du conseil d'administration du Bayern Munich « Cracher en plein visage [...], c'est dingue » Interrogé dans l'émission dominicale Sport1-Doppelpass sur l'action de l'ex-attaquant guingampais, Karl-Heinz Rummenigge, le président du conseil d'administration du Bayern Munich, a lancé : « Ce genre d'incident est inacceptable. Je lui conseillerai d'organiser une oeuvre caritative afin qu'il se fasse pardonner, surtout à quelques jours de Noël. Cracher en plein visage d'un adversaire alors qu'il n'est distant qu'à quelques dizaines de centimètres, c'est dingue. »

Lire ce contenu sur L’Équipe.fr

Ce contenu pourrait également vous intéresser :