Foot - ALL - Le patron de Dortmund contre les matches à huis clos

·1 min de lecture

Le patron du Borussia Dortmund Hans-Joachim Watzke s'est prononcé, samedi dans le « Spiegel », contre les matches à huis clos en Bundesliga, estimant que les politiques utilisent le football comme « un symbole » sans raison sanitaire valable. Le patron du Borussia Dortmund Hans-Joachim Watzke se prononce contre les matches à huis clos en Bundesliga, estimant que les politiques utilisent le football comme « un symbole » sans raison sanitaire valable. « Il ne s'agit pas d'avoir des stades pleins, ce serait un signal complètement erroné, dit-il samedi dans une interview au Spiegel, mais je considère qu'une jauge de 10 % serait appropriée. » Le nouveau gouvernement allemand a annoncé le 21 décembre l'instauration du huis clos dans les stades de Bundesliga en janvier, même si certaines régions, comme Berlin, ont finalement autorisé des jauges limitées. Dans le stade de Dortmund, d'une capacité de 82 000 places, « on peut répartir 8 000 spectateurs de telle façon qu'ils n'aient pour ainsi dire aucun contact physique », plaide Watzke : « Avec 8 000 spectateurs, le risque d'infection serait chez nous très mince, et honnêtement, tout le monde le sait. [...] Mais le football doit être mis en avant comme symbole politique. Expliquez-moi pourquoi les salles de concert reçoivent 750 personnes deux fois par jour, avec un taux de remplissage de 45 %, et que dans les stades en plein air on n'autorise aucun spectateur. » « Pas supportable économiquement » Économiquement, le football professionnel ne pourra pas tenir longtemps, estime Watzke : « Chaque match à huis clos nous coûte (à Dortmund) quatre millions d'euros. Ce n'est pas supportable économiquement, d'autant plus que le lien entre le club et ses fans se dénoue peu à peu. Une partie des spectateurs ne reviendront pas. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles