Foot - Amical - Amical : l'Angleterre bat l'Irlande sans forcer

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Ce jeudi, lors d'un match amical disputé à Wembley, l'Angleterre s'est aisément imposée face à une faible Irlande (3-0). Jack Grealish et Bukayo Saka, notamment, se sont mis en évidence. Il sera difficile pour Gareth Southgate, le sélectionneur de l'Angleterre, de tirer de réels enseignements de la victoire aisée obtenue par sa formation (3-0), ce jeudi soir, à Wembley. En effet l'adversaire du jour, l'Irlande, qui n'a pas gagné un match depuis le 14 novembre 2019 face à la Nouvelle-Zélande (3-1), était d'une faiblesse insigne, se montrant incapable de mettre en danger les deux gardiens anglais, Nick Pope en première période, puis Dean Henderson en seconde, à l'exception d'une frappe anodine d'Alan Browne (72e). lire aussi Le film d'Angleterre - Irlande Conséquemment, les Trois Lions n'ont pas eu à forcer leur talent pour s'imposer. Harry Maguire a ouvert le score d'une tête rageuse sur un centre en cloche d'Harry Winks (1-0, 18e), dans la continuité d'un corner, avant que Jadon Sancho ne double la mise après un enchaînement crochet-frappe du droit (2-0, 31e), suite à un bon service de Jack Grealish. Dominic Calvert-Lewin a, lui, clos la marque sur penalty (3-0, 56e). Une première cape pour Jude Bellingham Même si la rencontre était donc très déséquilibrée, certains joueurs, qui ne sont pas habituellement titulaires avec la sélection anglaise, ont pu s'illustrer. On pense à Grealish, qui, comme à son habitude, a fait étalage de sa facilité technique et de la justesse de ses passes, manquant simplement de lucidité dans le dernier geste lorsqu'il était en position de marquer (21e, 46e). Mason Mount, dans un rôle inhabituel pour lui (installé devant la défense) a fait preuve d'un bel abattage, tout comme le jeune Bukayo Saka (19 ans). Ce dernier, qui n'a cessé de provoquer sur son côté gauche, a été proche de marquer (17e, 49e), avant d'être à l'origine du penalty transformé par un Calvert-Lewin, par ailleurs assez discret. Notons enfin l'entrée en jeu, plutôt intéressante, de Jude Bellingham (73e), qui, à 17 ans et 136 jours, est devenu sur le coup le troisième plus jeune joueur à connaître sa première sélection avec les Trois Lions, après Theo Walcott et Wayne Rooney... Il n'est pas certain que le prometteur milieu du Borussia Dortmund ait l'opportunité d'obtenir une seconde cape lors du prochain match, très attendu, des Anglais, que ceux-ci disputeront dimanche en Belgique dans le cadre de la Ligue des nations, cette fois.