Foot - Amical - L'OL tenu en échec par Villarreal en amical

·2 min de lecture

L'OL a eu du mal face à Villarreal (2-2) ce jeudi. L'équipe d'Unai Emery a montré d'une certaine manière le chemin à suivre aux Olympiens. L'OL a vu que ce n'est pas simple d'affronter une équipe qui maîtrise le jeu en mouvement, le pressing haut et qui possède une grande qualité technique dans ses sorties de balle. Pendant au moins une mi-temps, le temps qu'Unai Emery modifie quasiment tout son onze et que le duel change donc de configuration. Si l'équipe de Peter Bosz atteignait d'ailleurs cette mi-temps sur un score nul (2-2), elle pouvait s'estimer plutôt heureuse, même si la frappe à l'entrée de la surface de Jean Lucas (1-0, 7e), puis la reprise de volée d'Houssem Aouar sur un centre parfait de Toko Ekambi (2-2, 44e), étaient superbes. Ce nul ne disait pas tout de cette rencontre disputée dans un centre d'entraînement dédié aux équipes en stage, donc dans une atmosphère générale plus proche d'une opposition que d'un match amical. Cherki pas dans le ton, Toko Ekambi encore à son avantage Villarreal a montré finalement un peu de ce que demande le Néerlandais à ses Lyonnais : de la vitesse, de l'intensité à la perte de balle et des déplacements incessants. Le milieu et la défense olympienne ont souffert devant les vainqueurs de la Ligue Europa. Le côté droit était même parfois perforé par les inspirations de Iosifov même si c'est Gomez qui avait marqué le premier but en venant de cette position (1-1, 23e), puis Boulaye Dia, l'ancien Rémois, le deuxième, en devançant de la tête Da Silva (2-1, 38e). lire aussi Peter Bosz, entraîneur de l'OL : « La philosophie, c'est le foot offensif » L'OL avait eu du mal à poser son jeu à l'image d'un Cherki rarement dans le bon ton. Caqueret, utilisé devant la défense en alternance avec Jean Lucas, réussissait lui quelques récupérations intéressantes, notamment sur le deuxième but lyonnais. À partir de la deuxième période, la rencontre devenait donc plus équilibrée et Moussa Dembélé, dans son rôle de pivot, se créait des occasions. L'OL pouvait alors initier quelques pressings avec un Caqueret qui haussait son impact. Devant, Toko Ekambi, par ses courses dans le dos des latéraux espagnols, se montrait vraiment intéressant. L'entraîneur de Lyon, contrairement à Emery, conservait ses titulaires sauf Aouar et Henrique. Son groupe poursuit sa préparation et se rendra à Lisbonne, au Portugal, dimanche affronter le Sporting. La compo de l'OL Pollersbeck - Gusto, Da Silva, Lukeba, Henrique (Koné, 76e) - Caqueret, Jean Lucas, Aouar (Thiago Mendes, 76e) - Toko Ekambi, M. Dembélé, Cherki. lire aussi De retour à l'OL, Jean Lucas entre deux feux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles