Foot - Amical - Michy Batshuayi fait gagner la Belgique d'un doublé contre la Suisse

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Michy Batshuayi, l'ancien attaquant de l'OM, a sauvé une faible équipe de Belgique avec un doublé face à la Suisse (2-1). Il ne joue pas à Crystal Palace mais a porté son total à 21 réalisations en équipe nationale. Roberto Martinez est escorté d'une bonne étoile. Avec une équipe mixte composée de joueurs d'expérience (Mignolet, Vertonghen, Chadli, Vanaken, Batshuayi), saupoudrée de membres des U21 (Lukebakio, Bornauw), le sélectionneur catalan, en poste depuis septembre 2016, se dirigeait face à la Suisse vers sa cinquième défaite. Car lors d'une première période inoffensive, son équipe, menée après une tête en retrait coupable de Bornauw, bien exploitée par Mehmedi (0-1, 12e), n'avait cadré aucun tir. lire aussi Le film du match Mais ce Diable de Michy Batshuayi, caché dans la surface suisse en première période, dans l'attente des centres qui ne sont jamais venus, réticent à tous les appels en profondeur, a validé les deux seuls tirs cadrés de son équipe. Doublure de Romelu Lukaku, il a ainsi inscrit un doublé qui porte son total à 21 réalisations en équipe nationale pour 32 sélections. Dire que l'avant-centre ne joue pratiquement pas à Crystal Palace (3 titularisations en Championnat d'Angleterre, 281 minutes de jeu)... Passe décisive du Rémois Thomas Foket À Louvain, la lumière est d'abord venue de Youri Tielemans, entré à la pause. Son interception sur le flanc droit offrait la première munition à l'ex-attaquant phocéen, à la limite du hors-jeu. Auteur d'une belle feinte pour mettre dans le vent Schär, il a frappé croisé en force (1-1, 49e). Puis Mignolet maintenait en vie la Belgique, plus agressive, en détournant au sol un tir de Vargas (52e) puis en claquant une reprise de Widmer qui prenait la direction de sa lucarne (63e). Et sur un contre, Lukebakio réussissait enfin son deuxième centre de la rencontre. Au deuxième poteau, le latéral de Reims, Thomas Foket, le maîtrisait. Puis offrait une passe décisive pour Batshuayi, là-aussi en réussite sur son contrôle avant une frappe en pivot (2-1, 70e). Du travail de buteur.