Foot - Amical - Sans la plupart de ses stars, l'Angleterre a battu l'Autriche

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À moins de deux semaines du début de l'Euro, Gareth Southgate, le sélectionneur de l'Angleterre, a procédé à une large revue d'effectif mercredi, contre l'Autriche (1-0). Bukayo Saka (Arsenal) a marqué l'unique but du match. Si les futurs adversaires de l'Angleterre cherchaient à percer les secrets de Gareth Southgate avant le début de l'Euro, ils n'ont pas appris grand-chose ce mercredi soir. Sans les joueurs de Chelsea, Manchester City ni Manchester United (Walker, Maguire, Chilwell, R. James, Shaw, Stones, Mount, Foden, Rashford, Sterling), tous concernés par les finales de la Ligue des champions et de la Ligue Europa la semaine dernière et laissés au repos, les Three Lions n'avaient pas franchement l'allure d'un prétendant à la victoire finale contre l'Autriche de David Alaba et Marcel Sabitzer (1-0). Et c'est peu dire que ce match de préparation ne restera pas dans les annales. lire aussi Le film d'Angleterre-Autriche À défaut de justesse (4e, 20e, 29e, 77e), les Anglais ont néanmoins montré de l'entrain devant les quelque 7 000 spectateurs dispersés dans les tribunes du Riverside Stadium de Middlesbrough. Jadon Sancho (malade) n'était pas là non plus mais Jack Grealish avait du feu dans les jambes, et c'est de lui, entre autres, qu'est venue la lumière à la 57e minute, peut-être au moment où l'on s'y attendait le moins. Grealish en pleine lumière Le meneur d'Aston Villa (25 ans) était au départ et à l'arrivée de l'action, finalement conclue par l'opportuniste Buyako Saka, buteur pour la première fois en sélection à 19 ans. Il a été chaudement applaudi à sa sortie, un quart d'heure plus tard, et il est sans doute celui qui a marqué le plus de points en vue du choc inaugural contre la Croatie à l'Euro, le 13 juin à Wembley. Au rang des satisfactions, on pourra aussi citer Trent Alexander-Arnold, Tyrone Mings et... Jesse Lingard, écarté du groupe de 26 pour l'Euro mais titulaire et convaincant à Middlesbrough. Ça ne veut pas dire que tout a été parfait : bousculée au retour des vestiaires, l'Angleterre a eu quelques frayeurs, notamment sur cette frappe de Sabitzer renvoyée par la transversale (65e), cette tête de Michael Gregoritsch (88e) ou cette frappe d'Alessandro Schöpf repoussée sur sa ligne par Ben White (90e+1).