Foot - ANG - 32e journée : Un festival de buts pour la victoire d'Everton sur Leicester

L'Equipe.fr
Sorti devant d'une première période folle, Everton a su ensuite se mettre à l'abri grâce à l'inévitable Romelu Lukaku (4-2). Pas de sixième victoire consécutive pour Leicester en Championnat, avant d'affronter l'Atlético de Madrid, mercredi, en Ligue des Champions.

Sorti devant d'une première période folle, Everton a su ensuite se mettre à l'abri grâce à l'inévitable Romelu Lukaku (4-2). Pas de sixième victoire consécutive pour Leicester en Championnat, avant d'affronter l'Atlético de Madrid, mercredi, en Ligue des Champions.Le match : 4-2Du rythme, des buts, de l'engagement : Everton et Leicester ont offert un sacré spectacle au Goodison Park. Septièmes au coup d'envoi, les Toffees de Ronald Koeman voulaient rester au contact de Manchester United, d'Arsenal et de la sixième place. Et ils n'ont attendu que quelques secondes pour ouvrir la marque par Tom Davies. Une réalisation qui a déclenché un festival de buts en première période (voir par ailleurs), finalement dominée logiquement par Everton (3-2). Déjà buteur, Romelu Lukaku a encore accentué son avance en tête des buteurs en seconde période, avec un 23e but de près (58e). La tête à Vicente-Calderon et à leur quart de finale aller de Ligue des Champions, les Foxes n'ont jamais pu revenir face à des Toffees emmenés par un très bon Morgan Schneiderlin dans l'entrejeu.Le fait : une première période recordC’est ce qu’on appelle un début de match complétement débridé. Parti de la ligne médiane, Kevin Mirallas gagnait deux duels avant de s’effondrer. En embuscade, le jeune anglais Tom Davies venait terminer le boulot. Le tout après 30 secondes de jeu seulement. Pris à la gorge par les locaux, Leicester réagissait par Islam Slimani du pied droit (4e), lui qui n’avait jusqu’ici marqué que de la tête dans le jeu. Et le feu d’artifice ne faisait que commencer au Goodison Park. A gauche de la surface des Toffees, Albrighton frappait une merveille de coup franc direct qui allait se loger dans la lucarne opposé (10e). Mais c’était sans compter sur le meilleur attaquant de Premier League, Romelu Lukaku, qui marquait d’une belle tête sur un caviar de Ross Barkley (23e). Everton enfonçait le clou juste avant la mi-temps grâce à un autre coup de tête, celui du capitaine Phil Jagielka (41e), déjà buteur à Old Trafford. Avec cinq buts en une mi-temps, cet Everton – Leicester pouvait alors rejoindre les Crystal Palace – Liverpool et Hull – Middlesbrough dans les records de la saison.Le joueur : Jamie VardyDe retour à son niveau de l’année dernière depuis l’arrivée de Craig Shakespeare (cinq buts et deux passes décisives en cinq matchs), Jamie Vardy a été très discret dans cette rencontre pour le moins ouverte, alors même que la défense d’Everton était remaniée. En vue du quart de finale face à l’Atlético de Madrid, l’international anglais a été remplacé à la 60e minute par Musa.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages