Foot - ANG - Angleterre : Manchester United et Everton se neutralisent après un match très animé

L'Equipe.fr
L’Equipe

Un poteau pour chaque équipe, un but refusé dans le temps additionnel pour hors-jeu, de la tension : la rencontre Everton-Manchester United, terminée sur le score de 1-1 ce dimanche, a été riche en émotions. Après seulement deux minutes, Ole-Gunnar Solskjaer a bien dû croire qu'il allait vivre un nouveau cauchemar à Goodison Park. C'est sur la pelouse d'Everton que le technicien a connu sa plus large défaite avec Manchester United, la saison dernière (0-4, le 21 avril 2019). Alors, forcément, quand son équipe a encaissé un but gag contre les Toffees ce dimanche après seulement deux minutes de jeu (voir ci-dessous), l'entraîneur norvégien a pu se croire maudit dans cette enceinte. Mais MU a obtenu le nul (1-1), demeure 5e, n'a pas perdu de terrain sur Chelsea (4e) et même gratté un point sur Tottenham (6e), battu par Wolverhampton (2-3, voir ci-dessous) lors de cette 28e journée de Premier League. Le film d'Everton - Manchester United Si Bruno Fernandes a permis à Manchester de ne pas rentrer bredouille, les deux formations auraient pu s'imposer dans cette rencontre riche en occasions et marquée par une grosse tension à chaque fin de périodes. MU, où Anthony Martial a fait son retour comme titulaire, a touché la barre transversale par Matic (7e) et Pickford s'est, par exemple, miraculeusement interposé devant Ighalo (89e). Le classement de Premier League Everton a également touché un montant, sur un superbe coup franc de Sigurdsson (57e), et a même cru avoir fait la différence en toute fin de match, mais la réalisation de Calvert-Lewin a été refusée pour un hors-jeu de Sigurdsson. Une décision arbitrale qui a provoqué la colère de Carlo Ancelotti, expulsé une fois le match terminé. Acheté 55 millions d'euros (plus 25 de bonus) en janvier, ce qui fait de lui le plus gros transfert du mercato hivernal, Bruno Fernandes se sent déjà chez lui à Manchester. Et il l'a de nouveau prouvé face à Everton par son caractère, puisque c'est lui qui a remobilisé ses partenaires après l'ouverture du score, comme avec ses pieds. Buteur sur penalty lors des deux précédents matches des Red Devils face à Watford (3-0, le 23 février) et Bruges jeudi (5-0 en Ligue Europa), l'ancien du Sporting a trouvé la faille dans le jeu pour la première fois avec MU. Bien trouvé par Matic, le milieu offensif a décoché des vingt mètres une frappe puissante du droit, dont le rebond a surpris Pickford (1-1, 31e). Tireur des coups de pied arrêtés, régulateur et accélérateur du jeu de son équipe, Fernandes a profité de l'absence de Paul Pogba pour devenir le maître à jouer des Red Devils. On joue seulement la 3e minute de jeu lorsque De Gea, décalé en retrait sur un coup franc de Maguire, prend son temps pour dégager. Un peu trop, même. Dominic Calvert-Lewin a bien senti le coup, se met à courir en direction du gardien, et le dégagement de l'Espagnol est contré par l'attaquant d'Everton, qui ouvre le score. Depuis le début de la saison dernière, De Gea a commis sept erreurs amenant directement un but. Personne n'a fait pire en Premier League. La 28e journée du Championnat d'Angleterre Tottenham battu sans Lloris La journée avait mal commencé pour Tottenham, puisque Hugo Lloris a déclaré forfait pour une blessure à l'aine avant le match. Elle ne s'est pas mieux terminée avec cette défaite à domicile face à Wolverhampton (2-3), la deuxième de suite après Chelsea (1-2). Les Spurs, qui menaient 2-1 à la pause (Bergwijn, 13e ; Aurier, 45e, Doherty, 27e pour les visiteurs) ont cédé ensuite. Diogo Jota a d'abord égalisé (57e), avant de donner le but de la victoire à Jimenez (73e). Au classement, les Wolves (6e) dépassent l'équipe de José Mourinho (7e).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi