Arsène Wenger « déterminé à rester » à Arsenal selon la presse anglaise

L'Equipe.fr
Arsène Wenger

«Je sais ce que je vais faire. Vous le saurez bientôt. Aujourd'hui, je ne me soucie pas spécialement de ça. Ce qui m'inquiète, c'est que nous traversons un moment comme nous n'en avons pas connu en vingt ans. On perd un match après l'autre, et c'est bien plus important à mes yeux que mon avenir.» Arsène Wenger avait lâché ces quelques phrases, samedi, après la défaite d'Arsenal sur la pelouse de West Bromwich Albion (3-1), la quatrième en cinq journées de Premier League : la question de son départ, ou non, serait bientôt fixée.

Les médias anglais sont unanimes sur la question : le Français, en fin de contrat à la fin de la saison, devrait prolonger malgré l'hostilité de plus en plus pressante d'une frange de l'Emirates StadiumThe Guardian évoque un entraîneur «déterminé à rester» alors que le quotidien allemand Bild relatait, dimanche soir, des contacts entre la direction des Gunners et Thomas Tuchel, l'actuel entraîneur du Borussia Dortmund, afin de remplacer Wenger sur le banc la saison prochaine. Une approche démentie par le board d'Arsenal, qui serait prêt à prolonger le technicien français «en dépit de la défaite à West Bromwich Albion»«Wenger a un contrat de deux ans sur la table», affirme The Guardian.


«L'annonce (d'une prolongation) est désormais une question de timing, précise The TelegraphAucune annonce n'est prévue pendant la trêve internationale.»«Wenger et le board essayent de trouver le meilleur moyen de faire passer la passer la pillule aux fans, dont une partie est gagnée par la frustration à la seule idée qu'il continue à la tête du club, raconte The GuardianLe club maintient qu'aucune décision concernant son futur n'a encore été prise et que celle-ci serait mutuelle. Ce qui ressemble à une tentative de combattre la perception que Wenger, seul, décidera ce qui arrivera.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages