Foot - ANG - Arsenal - Deux publicités d'Arsenal pour sa cryptomonnaie interdites au Royaume-Uni

·1 min de lecture

Deux publicités d'Arsenal pour son « fan token », une cryptomonnaie, ont été interdites par un régulateur. Deux publicités d'Arsenal pour son « fan token », une cryptomonnaie, ont été interdites par un régulateur qui demande au club de football de ne pas « tirer profit de manière irresponsable du manque d'expérience et de la crédulité des consommateurs ». « Nous avons demandé à Arsenal de s'assurer que leurs publicités futures ne minimisent pas les conséquences d'un investissement dans des cryptoactifs », ajoute mercredi l'Advertising standard authority (ASA), l'autorité britannique de la publicité. lire aussi Pourquoi la cryptomonnaie a séduit les clubs de foot Comme de nombreux clubs européens, Arsenal s'est associé à l'entreprise Socios.com pour créer un « fan token ». Les amateurs du club londonien sont incités à acheter une cryptomonnaie, le chiliz, pour ensuite l'échanger contre des jetons qui donnent des droits de vote sur certaines décisions du club. Fin novembre, le président de Socios.com Alexandre Dreyfus affirmait avoir signé des contrats avec 56 clubs et près d'une centaine d'équipes dans divers sports. Lionel Messi a même touché une partie de son premier salaire au PSG en fan tokens du club. Mais pour l'ASA, Arsenal se doit d'expliquer à ses fans qu'acheter des tokens est un investissement risqué.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles