Les clubs anglais vont boycotter les réseaux sociaux le week-end prochain

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Les clubs de Premier League, de l'English Football League (D2, D3, D4), de Women's Super League et de Women's Championship se sont mis d'accord pour ne rien poster sur les réseaux sociaux le week-end prochain, afin de protester contre le racisme dont sont victimes les joueuses et les joueurs en ligne.

Comme elles l'envisageaient depuis plusieurs jours, les autorités et les clubs du football anglais ont annoncé samedi soir qu'elles boycotteraient les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram) le week-end prochain, afin de protester contre les injures racistes dont sont victimes les joueuses et les joueurs en ligne. « Les comportements racistes sont inacceptables, [...], et les abus consternants dont font l'objet les joueurs sur les réseaux sociaux ne peuvent continuer, a déclaré le PDG de la Premier League, Richard Masters, dans un communiqué. [...] Il est urgent que ces entreprises fassent davantage pour éliminer la haine raciale en ligne. » 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À l'image de l'attaquant international français de Manchester United Anthony Martial, mais aussi de son coéquipier Marcus Rashford, de Trent Alexander-Arnold (Liverpool), Sadio Mané (Liverpool) ou encore Reece James (Chelsea), plusieurs joueurs de Premier League ont été pris pour cible ces derniers mois. lire aussi Réseaux sociaux, la Toile mystérieuse (4/4) : comment Thierry Henry a relancé le combat contre le racisme Thierry Henry, de retour en Angleterre après avoir quitté son poste d'entraîneur de l'Impact Montréal, avait initié une vague de contestation en supprimant ses comptes Facebook, Twitter et Instagram au début du mois d'avril. Le boycott, suivi par le club gallois de Swansea, l'anglais de Birmingham et l'écossais des Glasgow Rangers, continue donc de s'étendre.

Lire la suite sur l'Equipe