Foot - ANG - Coronavirus - Coronavirus : des inspecteurs à l'entraînement en Premier League

L'Equipe.fr
L’Equipe

Dans le cadre des entraînements collectifs, qui reprendront progressivement à partir de ce mardi, la Premier League va envoyer des inspecteurs afin de vérifier que les protocoles sanitaires sont bien respectés. Richard Garlick, le directeur du football de la Ligue anglaise, a annoncé ce lundi que pour bien encadrer le retour progressif aux entraînements collectifs, ce mardi, les clubs de Premier League allaient recevoir la visite d'inspecteurs amenés à vérifier que les règles de distanciation sociales sont bien respectées par les joueurs. En Italie, la Fédération va vérifier le respect du protocole « Nous pouvons exiger des informations à partir des enregistrements des séances et des données GPS. Mais nous allons aussi apporter notre propre inspection indépendante en effectuant à partir de ce mardi, échelonnées dans tous les clubs, des visites surprises », a précisé Garlick. Au départ, les séances sont limitées à 75 minutes et les joueurs ne peuvent travailler que par groupes de cinq au maximum. Une équipe qui ne respecterait pas ses restrictions très strictes dans les premiers jours pourrait en tirer un avantage injuste en termes de condition physique, ce qui a motivé cette politique d'inspections. « Progressivement, nous souhaitons pouvoir envoyer un inspecteur dans chaque camp d'entraînement. Cela nous permettra de garantir à tout le monde que les protocoles sont bien respectés et d'assurer au public que nous tenons bien à créer un environnement de travail sécurisé pour les joueurs et les staffs », a ajouté Garlick. Par ailleurs, en vue de la reprise des matches à huis clos, prévue à la mi-juin, la Premier League souhaite utiliser tous les effets audio possibles pour conférer aux stades un minimum d'ambiance et offrir aux téléspectateurs des conditions de vision optimales malgré ces conditions. Par rapport à ce qu'ils ont pu observer ce week-end pour la reprise de la Bundesliga, les responsables anglais espèrent pouvoir injecter davantage d'ambiance sonore dans les stades, pour éviter qu'on n'entende que les cris des joueurs et staffs.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi