Foot - ANG - Everton éteint Arsenal, battu sur une énorme boulette de son gardien

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Une énorme boulette de Bernd Leno à l'orée du dernier quart d'heure a fait perdre Arsenal sur sa pelouse face à Everton, qui revient fort dans la course à la Ligue des champions (0-1). Entre deux déceptions de la saison, l'ouverture du week-end anglais (33e journée) a épousé une certaine logique en livrant une soirée soporifique, vendredi. Le but vainqueur d'Everton sur la pelouse d'Arsenal, sur une énorme boulette de son gardien Bernd Leno (0-1, 76e), a très certainement ruiné les dernières chances des Gunners (9es du classement) d'accéder à la Ligue des champions via le Championnat*, tandis que les Toffees, qui restaient sur cinq matches sans gagner en Premier League, peuvent encore y croire (8es, à trois points du Big Four). Dans le temps additionnel, Pickford a empêché Arsenal d'égaliser en repoussant une frappe de près (90e+2). * Le vainqueur de la Ligue Europa sera qualifié pour la Ligue des champions, Arsenal jouera sa demi-finale contre Villarreal les 29 avril et 6 mai Richarlison frôle la correctionnelle avant de provoquer le csc décisif Everton s'est montré le plus dangereux en première période. D'abord par Richarlison, qui a buté sur un Leno rapide à se mettre au sol pour repousser sa tentative (29e). Dix minutes plus tard, le gardien d'Arsenal a été sauvé par sa barre sur un coup franc de Sigurdsson (39e). L'Islandais l'a encore inquiété peu après la pause à la réception d'un centre de Coleman, bien décalé par Richarlison, dans les bons comme dans les mauvais coups à l'Emirates Stadium (47e). lire aussi Le film d'Arsenal-Everton L'attaquant brésilien a en effet provoqué un penalty pour une faute sur Ceballos, finalement annulé par le VAR pour un hors-jeu limite de Pépé (53e). L'ancien Lillois s'est bien rattrapé en décalant Ceballos, dont la frappe a trouvé les gants de Pickford sur une des rares occasions des Gunners (66e), privés de Lacazette (ischios) et d'Aubameyang (malade). De l'ombre à la lumière, Richarlison, encouragé depuis sa zone technique par Carlo Ancelotti, a déposé Xhaka avant de centrer fort sur Leno, qui a poussé involontairement le ballon du pied dans son but (76e). lire aussi Arsenal : manif anti-Kroenke devant l'Emirates