Foot - ANG - Harry Kane avoue avoir eu du mal à digérer la finale perdue à l'Euro

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Moins décisif depuis le début de saison avec Tottenham, le capitaine de l'équipe d'Angleterre Harry Kane concède avoir vécu une période difficile sur le plan mental, après la défaite en finale de l'Euro contre l'Italie cet été. Très loin de son niveau habituel depuis le début de la saison, l'attaquant et capitaine de la sélection anglaise Harry Kane, a reconnu ce jeudi qu'il avait souffert sur le plan « mental » après la défaite en finale de l'Euro. Les Three Lions s'étaient inclinés aux tirs au but contre l'Italie (1-1, 3-2 aux t.a.b.) dans leur stade de Wembley. Auteur tout de même de 7 buts et 2 passes décisifs en 16 matches disputés avec Tottenham cette saison, toutes compétitions confondues, Kane est moitié moins décisif qu'avec ses 33 buts et 17 passes en 49 matches la saison passée. « C'est toujours compliqué après un tournoi majeur. Lors des deux derniers, on est allé en demi-finale et en finale et cela pompe beaucoup en vous », a-t-il expliqué aux journalistes avant le match éliminatoire pour le Mondial 2022 contre l'Albanie, ce vendredi (20h45) à Wembley. Harry Kane, concernant la défaite de l'Angleterre contre l'Italie en finale de l'Euro 2020 à Wembley. « Perdre une finale européenne pour votre pays à Wembley est quelque chose qui restera en moi probablement pour le reste de ma carrière. » « Perdre une finale européenne pour votre pays à Wembley est quelque chose qui restera en moi probablement pour le reste de ma carrière. On ne se remet jamais totalement de ces choses-là, à moins de repartir et gagner un tournoi majeur », a-t-il ajouté. lire aussi Toute l'actu du foot anglais La reprise rapide du championnat, après une coupure très courte, a aggravé ce phénomène, a-t-il plaidé. « Ce n'est pas que physique, c'est aussi mental. Avant que vous réalisiez, vous vous retrouvez à rejouer en Premier League sans avoir eu le temps de digérer et de tirer les leçons de ce qui s'est passé. » Il a en revanche assuré que son transfert raté à Manchester City, en raison de l'inflexibilité de son club de Tottenham dans les négociations, ne l'a pas affecté durablement. « Il y a eu beaucoup de spéculations cet été et c'était vraiment une première me concernant. Mais cela fait partie du bagage du footballeur professionnel, d'avoir à gérer ce genre de choses, et je pense l'avoir plutôt bien géré. » lire aussi Le point sur le groupe I des qualifications à la Coupe du monde 2022

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles