Foot - ANG - Des interdictions de stade contre les insultes racistes sur Internet en Grande-Bretagne

·1 min de lecture

Selon le nouvel arsenal législatif sur lequel travaillent les autorités britanniques, les auteurs d'insultes racistes sur Internet risqueraient jusqu'à 10 ans d'interdiction de stade. Les autorités britanniques souhaitent alourdir les sanctions à l'encontre des auteurs d'insultes racistes sur Internet. La ministre de l'Intérieur Priti Patel a annoncé vouloir étendre l'arsenal législatif d'interdiction de stade, qui s'applique jusqu'à présent aux personnes reconnues coupables de violences et de chants racistes ou homophobes dans les stades, à la sphère d'Internet. Cette évolution législative, qui devrait intervenir en début d'année, fait suite à la vague d'insultes racistes qui avait inondé les réseaux sociaux outre-Manche après la défaite de l'Angleterre en finale de l'Euro 2021. « Les responsables de commentaires racistes sur Internet doivent être punis, insiste la ministre de l'Intérieur. Les modifications législatives sur lesquelles nous travaillons visent à nous assurer qu'ils soient interdits de stade et ne puissent plus assister à des matches de football. » Quand la nouvelle loi sera adoptée, les auteurs d'insultes racistes, planqués derrière leur clavier, risqueront une interdiction de stade, pouvant aller jusqu'à dix ans. lire aussi Toute l'actu de la Premier League

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles