Foot - ANG - Les joueurs et joueuses anglais limités à dix têtes « de force supérieure » par semaine à l'entraînement

·1 min de lecture

Après la découverte des impacts sur le cerveau dus à la multiplication des coups de tête par les footballeurs, les instances dirigeantes du football anglais ont recommandé de limiter le nombre de têtes de « force supérieure » à dix par semaine à l'entraînement. « Il est recommandé d'effectuer un maximum de dix têtes de force supérieure au cours d'une semaine d'entraînement. Cette recommandation est fournie pour protéger le bien-être des joueurs et sera examinée régulièrement au fur et à mesure que des recherches supplémentaires seront entreprises », ont déclaré, dans un communiqué conjoint, la Football Association (FA), la Premier League et l'English Football League (EFL). Tous les joueurs et toutes les joueuses, professionnels comme amateurs, sont concernés par la recommandation. Cette décision a été motivée par la publication récente d'études concernant les dangers sur le long terme de la répétition de coups de tête puissants par les footballeurs. La répétition du geste à fréquence trop élevée exposerait les joueurs et les joueurs à des lésions cérébrales et les rendrait plus susceptible de développer des maladies neurodégénératives. Des conseils seront envoyés aux clubs Un coup de tête de « force supérieure » est considéré comme tel s'il intervient après une longue passe (plus de 35 m) ou un centre, un corner ou un coup franc. Des conseils seront envoyés aux clubs sur les pratiques d'entraînement à développer pour travailler la technique de la tête en utilisant moins de force. Pour rappel, la Premier League a déjà introduit la possibilité d'un remplacement supplémentaire pour les cas de commotion cérébrale en février dernier, tandis que la FA avait fait de même pour les joueurs blessés à la tête lors de la FA Cup.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles