Foot - ANG - Justice - Justice : une procédure en diffamation close pour Roman Abramovitch (Chelsea)

·1 min de lecture

L'oligarque russe Roman Abramovitch, propriétaire de Chelsea, a annoncé avoir mis fin à une procédure en diffamation qu'il avait engagée, après avoir trouvé un accord avec la journaliste concernée. Après avoir poursuivi devant la Haute Cour de Londres la journaliste d'investigation Catherine Belton et l'éditeur HarperCollins pour le livre « Putin's People » (« Les hommes de Poutine »), sorti en 2020, Roman Abramovitch a annoncé ce mercredi avoir mis fin à la procédure en diffamation qu'il avait engagée. L'oligarque russe, propriétaire de Chelsea, a expliqué avoir accepté des excuses et un amendement de l'ouvrage sur le président russe. lire aussi L'enquête de L'Equipe explore : Abramovitch l'oligarque « Nous sommes ravis qu'HarperCollins et l'auteur aient présenté leurs excuses à M. Abramovitch et aient accepté d'amender le livre, en retirant plusieurs fausses affirmations à son propos », a déclaré un porte-parole de M. Abramovitch dans un communiqué du club. Dans le livre en question, il était affirmé que Vladimir Poutine avait supervisé un vaste exode d'argent sale pour étendre l'influence de son pays à l'étranger. Un don de Chelsea à des associations Jugeant diffamatoires des accusations qui le concernaient, le patron des Blues avait saisi la justice, laissait ouverte la possibilité d'un très coûteux procès, qui n'aura donc pas lieu. L'ancienne journaliste du Financial Times à Moscou s'est dite aussi « heureuse » de cette issue, après avoir été « bombardée de procédures judiciaires de toutes parts », dans ce qui s'apparentait à une « guerre d'usure ». Chelsea a de son côté souligné qu'il s'agissait d'une demande « bien fondée » ne cherchant pas à avoir un effet punitif. Le club a expliqué qu'il avait demandé à l'éditeur de faire un don à des associations en lieu et place de dommages et intérêts.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles