Foot - ANG - Liverpool bat Aston Villa sur le fil en Premier League

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Après six défaites d'affilée à Anfield, Liverpool a arraché un succès face à Aston Villa (2-1), ce samedi, pour le compte de la 31e journée du Championnat d'Angleterre, grâce à un but de Trent Alexander-Arnold dans le temps additionnel. Les Reds réussissent une bonne opération dans la course à la qualification pour la Ligue des champions. Les Reds ont, en ce moment, beaucoup de choses à se faire pardonner. Concernant la Ligue des champions, qui les a vus s'incliner au Real Madrid (1-3), mardi dernier, en quarts de finale aller, on attendra mercredi prochain pour voir s'ils sont les moyens de refaire leur retard. Ce sera à Anfield, un stade qui ne leur réussit plus beaucoup, puisqu'il n'avait plus vu une victoire des siens depuis huit rencontres (2 nuls et 6 défaites), en Premier League, soit le 16 décembre, contre Tottenham (2-1) ! La malédiction s'est donc achevée, ce samedi, Liverpool battant (2-1), sur le fil, une équipe d'Aston Villa qui l'avait humilié au match aller (2-7), le 4 octobre (4e journée). Les prémices d'une saison longtemps à l'envers. Égalisation refusée à Firmino La domination du champion en titre fut permanente, en première période, sans néanmoins beaucoup d'opportunités nettes pour prendre l'avantage : frappes de Mohamed Salah (5e, repoussée par Emiliano Martinez ; 13e et 36e, non cadrées), Diogo Jota (38e, bras de Martinez) et coup franc trop enlevé d'Alexander-Arnold (32e). Et il fut puni avant la pause, trahi par sa défense, Ozan Kabak en l'occurrence, loin du marquage de bout en bout sur Ollie Watkins, tirant sous le bras droit d'Alisson, pas net non plus (43e). Et, alors que Roberto Firmino avait pensé égaliser, son but fut refusé par le VAR pour un hors-jeu du bras, de quelques millimètres (45e + 3)... lire aussi La 31e journée de Premier League Sans aucune inspiration, mais toujours portés sur l'offensive, les Reds ont fini par revenir, par Mohamed Salah de la tête, profitant du tir d'Andrew Robertson repoussé par Martinez (57e). Puis par prendre l'avantage, alors que plus personne n'y croyait vraiment, par Trent Alexander-Arnold, qui a donné la victoire aux siens, dans le temps additionnel, d'une frappe magnifique (90e + 1). Ce troisième succès d'affilée en Championnat, pas brillant mais essentiel, permet aux Reds de se replacer à la 4e place, en attendant les rencontres de West Ham (5e, 52 points, également) et de Chelsea (6e, 51 points).