Foot - ANG - Liverpool et Manchester City se neutralisent dans un superbe choc de la Premier League

·3 min de lecture
Foot - ANG - Liverpool et Manchester City se neutralisent dans un superbe choc de la Premier League
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans le choc au sommet de la Premier League, ce dimanche à Anfield, Liverpool et Manchester City ont partagé les points (2-2). Les Reds ont mené 1-0 puis 2-1 grâce à Mané (59e) et Salah (76e), mais ont été rejoints par les Citizens, qui ont marqué par Foden (69e) et De Bruyne (81e). Du grand spectacle ! Le match : 2-2 Liverpool reste donc la seule équipe invaincue en Premier League cette saison. Mais les Reds (deuxièmes) qui ont fait match nul avec les Citizens (troisièmes), laissent la place de leader après sept journées à Chelsea, (vainqueur de Southampton 3-1 samedi). À l'image de cette superbe rencontre, le suspense s'annonce haletant jusqu'au bout dans la lutte pour le titre. Et pourtant, les vingt premières minutes ont été lénifiantes. Mais ensuite, la machine Manchester City s'est mise en route. Et ce fut un petit miracle pour les Reds, inexistants offensivement, que le score ait été de 0-0 à la pause. Car notamment fragilisés par leur côté droit, où James Milner, positionné en latéral, a énormément souffert, ils ont été ballottés, voire parfois carrément étouffés. Mais certes inspirés, à l'image d'un virevoltant Bernardo Silva - auteur d'un incroyable festival au milieu de six adversaires (21e) - les Citizens ont alors encore cruellement manqué de réalisme devant le but. Très en vue à gauche, Foden a buté sur Alisson à deux reprises (21e, 44e) tandis que De Bruyne a plusieurs fois manqué d'adresse ou de promptitude (24e, 34e, 38e, 39e).
lire aussi Le film de Liverpool - Manchester City Un contraste saisissant entre la première et la seconde période des Reds Sans doute sévèrement secoués par leur entraîneur, Jürgen Klopp, les Reds se sont brutalement réveillés dès la reprise. Ederson a alors dû intervenir sur centre tendu de Milner qui cherchait Jota (47e), puis surtout face à ce dernier, auteur d'un superbe enchaînement contrôle tir du gauche (50e). Et bien plus réaliste que son adversaire, le LFC a marqué sur sa deuxième occasion, lui. Salah a accéléré et a parfaitement servi Mané, qui a marqué d'un tir croisé du droit parfait (59e). Ensuite, sur la dernière demi-heure, la rencontre a basculé dans la folie furieuse : Foden a égalisé d'un superbe tir croisé du gauche (69e), un Salah en feu (voir ci-dessous) a redonné l'avantage aux siens grâce à un bijou sublime (76e), avant que De Bruyne égalise d'une frappe du gauche déviée (81e). Sans oublier un carton rouge... oublié justement contre Milner (déjà averti, il aurait dû l'être à nouveau pour sa faute sur Silva, 73e) et un final haletant ou chaque équipe aurait pu l'emporter 3-2. Mais Rodri a sauvé devant Fabinho (87e), puis Jesus a été contre in extremis (90e+1). Quel spectacle !
lire aussi La 7e journée de Premier League Le joueur : Salah est magique ! Désormais auteur de neuf buts et trois passes décisives en neuf matches cette saison, dont six buts et trois offrandes en sept rencontres de Premier League, Mohamed Salah a confirmé sa forme olympique. Pourtant, à l'image de son équipe, on n'a pas vu l'attaquant égyptien en première période. Mais la manière dont il a ridiculisé Cancelo et a accéléré pour servir Mané sur le premier but (59e), et plus encore, l'extraordinaire enchaînement double contact, roulette, crochet, frappe croisée du pied droit qu'il a réussi pour inscrire le deuxième (76e), étaient tout simplement magiques ! Certes, son équipe n'a pas gagné (2-2), mais avec un « Pharaon » à ce niveau, elle peut rêver très grand... Klopp : « Seuls les meilleurs joueurs du monde marquent de tels buts » lire aussi Le classement de Premier League 1 Le nombre de tirs de Liverpool en première mi-temps, soit le plus faible des Reds sur une telle période d'un match de Premier League à domicile depuis le 31 janvier 2017 contre Chelsea (un aussi, 1-1). Et ce match face à City s'est donc aussi terminé par un nul (2-2).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles