Foot - ANG - MU - Park-Ji Sung demande aux supporters de MU de ne plus entonner un ancien chant en son honneur, jugé raciste

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ancien joueur sud-coréen de Manchester United (2005-2012), Park Ji-Sung, a demandé aux supporters des Red Devils de ne plus entonner un chant en son honneur, le jugeant raciste et dégradant envers ses compatriotes. « Tu manges du chien dans ton pays », était un chant parfois entonné en l'honneur de Park Ji-Sung par les supporters de Manchester United à l'époque où l'ancien attaquant international sud-coréen, alors très populaire, y évoluait (2005-2012). Aujourd'hui conseiller du président du club de Jeonbuk Hyundai Motors, dans son pays, Park a demandé aux fans des Red Devils de ne plus le chanter, sachant qu'il a de nouveau été entendu en août lors du déplacement victorieux de MU à Wolverhampton (1-0, le 29 août en Premier League). à l'encontre de l'attaquant sud-coréen des Wolves, Hwan Hee-Chan. lire aussi Le classement de Premier League « Je sais que les supporters de United ne font pas ça pour me blesser en chantant ça, mais je dois expliquer aux supporters qu'il ne faut plus utiliser ces mots, qui sont aujourd'hui une insulte raciste à l'égard des Coréens », a expliqué Park Ji-Sung (40 ans) dans le podcast officiel du club. « Ces mots en particulier mettent les Coréens très mal à l'aise, et je suis vraiment désolé que les jeunes joueurs entendent ce genre de chants. En Corée, les choses ont beaucoup changé. C'est vrai qu'historiquement, on mangeait du chien, mais aujourd'hui, on déteste ça, surtout les jeunes. » Le club mancunien a soutenu sa demande, affirmant dans un communiqué : « Manchester United partage totalement les commentaires de Ji-Sung et demande aux supporters d'honorer sa demande. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles