Foot - ANG - En Premier League, six clubs ne veulent pas de relégation

L'Equipe.fr
L’Equipe

Ces clubs situés dans la deuxième partie du classement ne veulent pas entendre parler de relégation si le Championnat reprend sur terrain neutre à huis clos. Les clubs de Premier League se réunissent ce lundi pour discuter de leurs plans pour relancer la saison en cours, après l'arrêt provoqué par la pandémie de Covid-19, dans l'attente d'instructions détaillées du gouvernement britannique. Une série de réunions est prévue cette semaine, notamment avec le gouvernement, qui devrait publier mardi un document sur les plans et les lignes directrices du sport professionnel. Ce lundi, aucun vote sur la proposition de jouer sur terrain neutre n'était prévu, mais la majorité des clubs situés dans la deuxième partie du classement a déjà fait passer un message : ils souhaitent qu'aucune relégation n'intervienne à l'issue de cette saison. Le projet « Restart » de la Premier League loin d'être opérationnel Selon Sky Sports, ces six clubs (Brighton, West Ham, Watford, Bournemouth, Aston Villa et Norwich) estiment qu'il serait injuste qu'il y ait des relégués alors que les 92 derniers matches pourraient se jouer sur terrain neutre à huis clos. Les clubs qui souhaitent écarter toute relégation ont été avertis que cette mesure rendrait la compétition moins attrayante pour les diffuseurs et pourrait affecter la valeur des droits télé. Pour qu'elle soit adoptée, il faut que 14 des 20 clubs de Premier League soutiennent la proposition, s'il n'y a pas d'abstention. Tous les clubs sont au moins d'accord sur un point : ils veulent terminer la saison. La Premier League espère obtenir le feu vert pour un redémarrage de la saison 2019-2020 en juin, mais elle doit communiquer à l'UEFA les détails de son projet d'ici le 25 mai. Les clubs pourraient d'ailleurs prendre une décision dès ce lundi sur la question des contrats, ce qui pourrait être un facteur de complication étant donné qu'environ 160 joueurs seront libres le 1er juillet. Le président de Crystal Palace craint un échec de la reprise

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi