Foot - ANG - Rafael Benitez se montre ambitieux pour Everton

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce mercredi, pour sa première conférence de presse depuis sa nomination à la tête d'Everton, Rafael Benitez s'est évertué à faire oublier son passé d'entraîneur du club rival de Liverpool (2004-2010). Nommé manager d'Everton pour trois saisons le 30 juin dernier, Rafael Benitez s'est évertué, ce mercredi, à convaincre les supporters des Toffees qu'il était la personne idoine pour occuper le poste, lors de sa première conférence de presse dans son nouveau costume.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La nomination du technicien espagnol de 61 ans avait ému de nombreux fans d'Everton, qui ont encore en travers de la gorge les propos tenus en 2007 par Benitez, alors manager du club rival de Liverpool (2004-2010). L'Espagnol, qui avait remporté la Ligue des champions en 2005 à la tête des Red, avait alors qualifié Everton de « petit club » en marge d'un derby du Merseyside. « C'était il y a longtemps, je me battais alors pour mon club, s'est-il justifié. C'est ce que je fais maintenant. Je me battrai pour Everton à chaque match. Je suis heureux que ce club grandisse et je ferait tout pour que nous puissions rivaliser avec n'importe qui. » Alors que la police du Merseyside avait ouvert une enquête, fin juin, après la découverte d'une banderole menaçante (« On sait où t'habites, ne signe pas ») près de sa maison familiale, Benitez s'est voulu rassurant. « Les Evertoniens que j'ai rencontrés sont assez heureux et très solidaires », a-t-il précisé. Même les supporters de Liverpool ont très bien accepté cette opportunité pour moi de revenir en Premier League. » 2 Rafael Benitez est seulement le 2e entraîneur dans l'histoire à avoir dirigé Everton et Liverpool. Avant lui, seul William Edward Barclay, à la fin du 19e siècle, avait entraîné les deux clubs, mais en faisant le chemin inverse : il était d'abord passé par Everton (1888-1889) avant de rejoindre Liverpool (1892-1896). S'il s'est déclaré ambitieux sur le marché des transferts, Benitez, qui succède à Carlo Ancelotti, 10e la saison dernière avec les Toffees, sait que sa popularité à Goodison Park dépendra des résultats sur le terrain. « Nous devons créer une équipe compétitive, qui se bat pour le maillot, a-t-il assuré. Peu importe le nom de l'adversaire. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles