Foot - ANG - Sunderland - David Moyes n'est pas prêt à partir de Sunderland malgré les chants des supporters

L'Equipe.fr
David Moyes, l'ancien entraîneur écossais de Sunderland, relégué en Championship, a été condamné vendredi à une amende de 30 000 livres (34 000 euros) pour avoir menacé de gifler une journaliste mi-mars.

Alors que les supporters des Black Cats ont hué ses joueurs et chanté pour son départ, David Moyes, l'entraîneur de Sunderland, n'entend pas partir du banc de la lanterne rouge de Premier League pour l'instant.Avec la nouvelle défaite face à Middlesbrough mercredi (1-0), les Black Cats, qui n’ont gagné qu’un seul de leurs quinze derniers matches, pointent à douze points de la dix-septième place et du maintien, alors qu’il ne leur reste plus que cinq rencontres à disputer.Face à cette situation, les supporters ont tenu à montrer leur mécontentement durant la rencontre en chantant pour le départ de l’entraîneur de l’équipe, David Moyes, et au coup de sifflet final, en huant les joueurs. «Je suis ici. Je suis le manager. Il n’y a personne qui veut davantage gagner que moi», a déclaré David Moyes après le match, avant d’ajouter : «J’ai l’habitude de gagner, je n’ai pas l’habitude de perdre, et je ne veux pas m’y habituer non plus.»S’il reconnait comprendre la critique, l'ancien entraîneur d'Everton et de Manchester United a aussi estimé que ses joueurs avaient montré qu’ils étaient «capables d’essayer d’obtenir des points et de gagner des matches», croyant encore à un hypothétique maintien : «Tant qu’il y aura une chance, je dois continuer et nous devons continuer.» Cet espoir pourrait tout de même s’envoler dès ce week-end : s’ils perdent contre Bournemouth samedi pendant que Hull City (17e) gagne au moins un point face à Southampton, les Black Cats seront officiellement condamnés à la descente.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages