Foot - ANG - Tottenham - Dix raisons pour Tottenham de rêver du titre de champion d'Angleterre

L'Equipe.fr
Revenu à quatre points de Chelsea le week-end dernier, Tottenham se présente comme le dernier concurrent pour le titre de Premier League, et il ne manque pas d'arguments pour prétendre à la victoire.

Revenu à quatre points de Chelsea le week-end dernier, Tottenham se présente comme le dernier concurrent pour le titre de Premier League, et il ne manque pas d'arguments pour prétendre à la victoire.1. Tottenham surfe sur une meilleure dynamiqueAlors que Chelsea a connu deux revers au cours du mois d'avril (Crystal Palace et Manchester United), les Spurs enchaînent les victoires. Contre Bournemouth (4-0), Tottenham a validé un septième succès de rang. Au cours de l'année 2017, l'équipe n'a été accrochée qu'à trois reprises (deux nuls et une défaite). En quelques semaines, les hommes de Mauricio Pochettino ont remonté six de leurs dix points de retard sur les Blues.2. Ils peuvent prendre l'ascendant grâce à la CupAvant de reprendre leur duel à distance en championnat, les deux clubs londoniens vont se confronter samedi à Wembley (18h15) pour une place en finale de la FA Cup. Au-delà de l'enjeu lié à la compétition, les Spurs essaieront de prendre un avantage psychologique sur les Blues. «Ça pourrait être fort sur le plan psychologique, a reconnu Harry Kane. C'est une autre compétition donc c'est difficile à dire. On ne sait jamais, si on arrive à l'emporter, ça peut semer davantage le doute dans leurs têtes en Premier League.»3. Les Spurs ont appris de leur échec en 2016Un an plus tôt, Tottenham et Pochettino se tenaient à cinq points de Leicester à quatre journées du terme. Cependant, ils n'avaient gagné aucun de leurs quatre derniers matches pour dégringoler à la troisième place. Ils ont même validé le titre des Foxes dès la 36e journée après avoir concédé un nul à Chelsea. «Comme je le répète aux joueurs: "nous devons montrer que nous avons appris de la saison passée, que nous sommes des personnes intelligentes", insiste l'entraîneur argentin. C'est vrai que la saison dernière nous a apporté beaucoup d'expérience. Nous verrons bien si on a retenu la leçon.»4. Un calendrier plus dur, mais plus stimulantNiveau calendrier, Chelsea a l'avantage de ne jouer aucune équipe du top 6 jusqu'à la fin de la saison. Les Blues vont recevoir à quatre reprises (Southampton, Middlesbrough, Watford et Sunderland) et se déplacer deux fois (Everton et West Brom). A l'inverse, Tottenham jouera quatre fois hors de ses bases (Crystal Palace, West Ham, Leicester et Hull) et va recevoir Arsenal et Manchester United. Ce calendrier n'est pas un obstacle insurmontable. Les Spurs ont l'avantage d'être invaincu à White Hart Lane et vu leur dynamique du moment, ils ont les armes pour gagner tous leurs matches.5. Même Antonio Conte s'en méfie«Tottenham est la meilleure équipe en ce moment.» L'entraîneur de Chelsea se méfie des Spurs. Interrogé sur ses chances de remporter le championnat dimanche dernier, l'Italien n'a pas voulu placer son club dans une position de favori. «Le championnat est ouvert. Pour le titre, ça sera du 50-50. Nous sommes dans une bonne position, mais Tottenham est en bonne forme et joue bien et possède une bonne dynamique. On se doit d'en faire autant.» 6. Chelsea n'est pas impérial en défense...Les Blues ont beau mener un rythme assez soutenu en tête du classement, ils n'en restent pas moins fragile défensivement. Depuis le Boxing Day, la défense de Chelsea a encaissé au moins un but à douze reprises en quatorze rencontres alors que Tottenham a réalisé huit clean sheets.7. ... et coince un peu en attaqueDimanche dernier, Conte et ses hommes n'ont pas réussi à cadrer le moindre tir contre Manchester United (défaite 2-0). Ce n'était plus arrivé depuis 2000, c'était déjà contre les Red Devils. Cette défaillance offensive n'est pas si surprenante. Le meilleur buteur du club, Diego Costa, n'a plus marqué en Premier League depuis le 6 mars.8. Sans ses cadres, Tottenham gagne quand mêmeTottenham n'a pas été épargné par les blessures, mais le club a su gérer les absences de ses stars contrairement à Liverpool, décramponné pendant l'absence de Sadio Mané en janvier. Son meilleur buteur, Harry Kane, avait manqué quatre semaines de compétition en mars, mais les Spurs n'ont pas baissé de rythme pour autant. De même, la longue blessure de Danny Rose n'a pas eu trop d'impact car Ben Davies assure l'intérim dans le couloir gauche.9. La différence de buts est de leur côté+46 pour Tottenham contre +38 pour Chelsea. Les Spurs sont la meilleure défense et la deuxième meilleure attaque du championnat. Les Blues sont troisièmes dans ces deux classements annexes. En cas d'égalité de points, Tottenham a l'avantage. Si jamais les deux clubs se retrouvent avec la même différence au terme de la saison, c'est la meilleure attaque qui sera privilégiée. Si ce critère ne suffit pas, il y aura un match d'appui.10. Parce que l'histoire du club se dessineTottenham n'avait plus enchaîné sept victoires depuis cinquante ans. La seule fois où il avait fait mieux, c'était lors de la saison de leur dernier titre en 1960-1961 avec treize victoires. Autre record égalé, Harry Kane est le premier joueur des Spurs a passé la barre des vingt buts pour la troisième saison de suite depuis Jimmy Greaves dans les années 60.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages