Foot - ANG - Watford opposé au plan de reprise de la Premier League

L'Equipe.fr
L’Equipe

Scott Duxbury, président de Watford, refuse que la fin de la saison de Premier League se joue sur des terrains neutres et à huis clos. Le projet de reprise de la saison de Premier League ne fait pas l'unanimité outre-Manche. Après Brighton et Aston Villa, c'est au tour du club de Watford de manifester son opposition au Project Restart visant à disputer les 92 matches restants sur terrain neutre et à huis clos, à partir de début juin, dès que le gouvernement aura donné son feu vert. Premier League : toujours pas de « feu vert » du gouvernement pour une reprise Scott Duxbury, le président des Hornets, estime qu'au moins six clubs sont opposés au plan de reprise du Championnat, alors que les propositions du Project Restard devront être approuvées par 14 des 20 clubs de Premier League pour que le plan soit adopté. « Les critiques diront que ma position est fondée sur l'intérêt personnel et ils auraient tout à fait raison » « Les critiques diront que ma position est fondée sur l'intérêt personnel et ils auraient tout à fait raison », a déclaré le président de Watford, dont le club pointait à la 17e place du classement lors de l'interruption du Championnat, échappant à la zone de relégation à la différence de buts. Le classement de la Premier League avant l'interruption « J'ai le devoir de protéger mon club et les personnes qu'il emploie. Il n'y a pas d'altruisme en Premier League. Il y a 20 intérêts différents, qui s'alignent parfois mais qui, le plus souvent, visent purement à protéger chaque club », poursuit-il. « On nous demande de terminer une compétition qui ne ressemble pas à celle que nous avons commencée » Dans une tribune publiée ce samedi par The Times, Duxbury rappelle que Watford avait été la seule équipe à faire chuter le leader Liverpool (3-0, 28e journée), cette saison, dans un Vicarage Road Stadium incandescent, insistant sur l'importance cruciale jouée par le public lors de cette victoire tonitruante. « On nous dit maintenant que nous ne pourrons pas jouer nos matchs à domicile restants à Vicarage Road, avec l'avantage qui en découle. [...]  Avec tous ces compromis et ces risques pour la santé, on nous demande de terminer une compétition qui ne ressemble pas à celle que nous avons commencée, ce qui pourrait mettre fin à un petit club comme Watford en Premier League. Est-ce que c'est juste ? Y a-t-il un semblant d'intégrité sportive ? Bien sûr que non. » Il en appelle les 20 clubs de Premier League à s'unir « pour trouver une solution qui permettra à la saison de se terminer en toute sécurité et équité ».

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi