Foot - ANG - Wolverhampton - Raul Jiménez (Wolverhampton) : « Un miracle que je sois encore là »

·2 min de lecture

Victime d'une fracture du crâne en novembre dernier, Raul Jiménez, l'attaquant mexicain de Wolverhampton, a fait son retour à la compétition samedi contre Leicester. Le 29 novembre 2020, Arsenal recevait Wolverhampton pour le compte de la 10e journée de Championnat. Raul Jiménez, prolifique buteur mexicain des Wolves s'écroulait sur la pelouse de l'Emirates Stadium après un violent contact avec le défenseur brésilien David Luiz. Sorti sous oxygène puis opéré en urgence à Londres, Jiménez s'en était sorti et entamait dès lors sa convalescence. Près de 9 mois se sont écoulés depuis le choc, et Raul Jiménez a pu faire son retour à la compétition le 14 août dernier face à Leicester lors de la reprise de la Premier League (défaite 0-1). Mais l'avant-centre de 30 ans est apparu changé, porteur d'une protection à la tête prenant la forme d'un bandeau. Le Mexicain n'a pas le choix, il devra la porter jusqu'à la fin de sa carrière, mais peu importe, il savoure son retour sur les terrains.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Et il y a de quoi. Pour Sky Sports, Raul Jiménez a confié la gravité de sa blessure, et le miracle d'être en vie, et de pouvoir rejouer au football : « Dès le début, les chirurgiens et les médecins m'ont dit ce qui s'était passé et les risques que j'encourais. Ils m'ont dit que c'était un miracle que je sois encore là. L'os crânien était fracturé, et le choc avait causé des saignements dans mon cerveau. » Raul Jiménez « Je me sens à nouveau comme un joueur de foot » Nuno Esperito Santo, nouveau coach de Tottenham et ancien tacticien des Wolves espérait alors un retour de son buteur avant la fin de saison dernière. Mais impossible, Jiménez a dû patienter et récupérer de sa blessure. Pour ce faire, le pensionnaire du Molineux Stadium a été accompagné par l'ancien gardien de Chelsea Petr Cech, le plus célèbre des footballeurs casqués : « Il m'a écrit quand j'en avais besoin, quand je le souhaitais il était là pour moi. Une fois, quand l'équipe était à Londres, il est venu à l'hôtel avec un médecin et l'un de ses casques pour voir s'il était possible de m'en faire un similaire. » Changé, le numéro 9 de Wolverhampton entend bien revenir à son meilleur niveau : « Je me sens vraiment bien, je me sens à nouveau comme un joueur de foot ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles