Foot - ARG - Lionel Messi et les joueurs de l'Argentine boycottent toujours la presse

L'Equipe.fr
Alors que se profile un match décisif face au Chili, jeudi, les Argentins n'ont semble-t-il toujours pas pardonné à la presse de leur pays, à laquelle ils refusent de parler depuis novembre.

Alors que se profile un match décisif face au Chili, jeudi, les Argentins n'ont semble-t-il toujours pas pardonné à la presse de leur pays, à laquelle ils refusent de parler depuis novembre. Depuis qu'une radio a accusé Ezequiel Lavezzi d'avoir consommé de la marijuana lors du rassemblement de novembre, les joueurs de la sélection argentine refusent de parler à la presse de leur pays. Et le boycott semble toujours à l'ordre du jour. Lundi, les Mancuniens Sergio Agüero, Nicolas Otamendi, Marcos Rojo et Sergio Romero ont snobé les journalistes qui les attendaient à l'aéroport Ezeiza, à Buenos Aires. Attendu mardi avec son coéquipier barcelonais Javier Mascherano, Lionel Messi montera lui dès sa descente de l'avion dans un véhicule qui le mènera au centre d'entraînement de la Fédération argentine (FA), non loin du même aéroport. Cinquième des qualifications pour la Coupe du monde 2018 dans la zone AmSud, l'Argentine occupe virtuellement une position de barragiste. Elle défiera le Chili, jeudi à River Plate, dans un match décisif dans la course à l'une des quatre premières places, directement qualificatives, avant de se rendre en Bolivie cinq jours plus tard.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages